Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (octobre 2017) (69)
241291
S'abonner

Daech a réussi à s'emparer d'un char russe T-90A appartenant aux forces gouvernementales syriennes. Il s'agit aujourd'hui du blindé le plus sophistiqué à disposition des terroristes.

Mercredi 25 octobre, les terroristes de Daech ont pris un char T-90A qui avait été fourni à l'armée syrienne par la Russie. Le char est tombé entre les mains des terroristes pendant les combats à l'est de la ville de Mayadin. Selon la revue en ligne Vzgliad.

Il s'agit d'une modification du principal char de bataille russe T-90, fabriquée depuis 2004.

Curieusement, les djihadistes n'ont même pas pris conscience de leur chance, prenant par erreur le char saisi pour un T-72. «Le T-90 a été conçu comme une profonde modernisation du T-72. On les confond parfois, mais il existe tout de même des différences», a expliqué l'expert militaire Alexeï Leonkov.

Certes, Daech a réussi à s'emparer d'un T-90, mais saura-t-il l'utiliser?

Les terroristes utilisent activement les chars, note Andreï Frolov, expert du Centre d'analyse de stratégies et de technologies. «Ils manient plusieurs versions de blindés: T-72, T-55, T-62. Ils ont également pris un Abrams américain, mais ils ne l'ont pas utilisé car il était très complexe et coûteux à exploiter. Daech peut recruter des tankistes dans l'armée gouvernementale et parmi les combattants venus d'autres pays et disposant d'une telle expérience», souligne l'expert.

Mais est-ce que n'importe quel tankiste peut maîtriser un T-90? «Pour maîtriser ce char il faut savoir travailler avec différents équipements, la navigation et le système de tir. Par exemple, le blindé est équipé d'un capteur spécial sur le rouleau avant qui permet au char de tirer en roulant. Il faut régler ce capteur correctement pour que le char puisse tirer de manière précise à une vitesse de 5-10 km/h», remarque Alexeï Leonkov. D'après lui, il y a peu de chance que les terroristes parviennent à le faire: «Ils ne pourront pas utiliser toutes les capacités du char. Il est prévu pour des spécialistes qualifiés.»

«Le fait que le blindé se soit retrouvé entre les mains des terroristes ne représente aucun risque», souligne Andreï Frolov au sujet d'une éventuelle fuite des technologies russes. Les islamistes ne disposent pas des ressources leur permettant de copier le char. De plus, le T-90A est tout de même l'une des premières versions et la plupart des systèmes installés à bord ne sont plus confidentiels depuis longtemps.

«Quoi qu'il en soit, l'obtention d'un seul blindé ne leur apportera aucun avantage», conclut l'expert.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (octobre 2017) (69)

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Tags:
char, T-90, Etat islamique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook