Ecoutez Radio Sputnik
    La lutte contre la corruption conduira-t-elle à la modernisation de l'Arabie saoudite?

    La lutte contre la corruption conduira-t-elle à la modernisation de l'Arabie saoudite?

    © AFP 2017 HASSAN AMMAR
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (40)
    761191

    Une vaste campagne anticorruption se déroule en Arabie saoudite.

    Plusieurs membres de la famille royale ont été arrêtés et les comptes de hauts responsables saoudiens ont été gelés sur ordre de la Banque centrale, écrit mercredi le site de la chaîne Russia Today (RT).

    Dans le même temps, l'héritier du trône prépare des réformes d'envergure qui toucheront le secteur économique et socio-politique du pays. Il compte ainsi moderniser le royaume, abandonner le vecteur radical dans la vie sociale et diversifier les exportations.

    Le procureur général de l'Arabie saoudite a annoncé que la vague d'arrestation des membres de la famille royale n'était que la première étape d'une vaste campagne anticorruption. Comme l'a noté le cheikh Saoud Al Mojeb, les arrestations relèvent de la compétence d'un organe anticorruption spécial qui a été créé littéralement quelques heures avant le début des interpellations.

    Le nouveau service, fondé par un décret du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, est dirigé par son fils, le prince héritier Mohammed ben Salmane. Le comité a été chargé de rouvrir les investigations liées à l'inondation de Jeddah en 2009, ainsi que l'enquête sur les conséquences de la propagation du syndrome respiratoire du Moyen-Orient.

    Dans la nuit du 4 au 5 novembre, la police a arrêté 11 membres de la dynastie dirigeante Al Saoud, plusieurs ministres en exercice et près de 30 anciens membres du gouvernement, ainsi que des hommes d'affaires.

    Le nombre exact de personnes interpellées n'est pas connu. L'enquête se déroule sans médiatisation mais, d'après le procureur général, de «nombreuses preuves» ont été obtenues durant les interrogatoires relatifs aux affaires de corruption.

    Parmi les suspects se trouvent le prince et neveu du roi Al-Walid ben Tala Al Saoud, homme d'affaire saoudien richissime. Peu de temps avant son arrestation, Forbes estimait sa fortune à 18,7 milliards de dollars.

    D'après les médias, les personnes interpellées se trouvent à l'hôtel Ritz Carlton de Riyad. Par ailleurs, selon le Daily Mail, le prince Abdelaziz ben Fahd est décédé pendant l'interpellation. Il aurait tenté de résister aux forces de l'ordre et serait décédé des suites de ses blessures. Mais les autorités démentent la mort du prince, affirmant qu'il est «sain et sauf».

    The Wall Street Journal, se référant à ses sources proches du dossier, rapporte que dans le cadre de cette campagne le gouvernement saoudien comptait confisquer des biens et des actifs pour presque 800 milliards de dollars.

    Les organisations internationales d'experts supposent que l'argent saisi aux princes et aux personnalités officielles servira à relancer l'économie saoudienne.

    Le nouveau prince héritier prévoit des réformes très ambitieuses censées foncièrement influencer le secteur économique et sociopolitique du royaume.

    Le système économique de l'État a besoin de modernisation, et le prince héritier Mohammed ben Salmane a présenté en 2016 un plan à cet effet, baptisé Vision-2030.

    Conformément à cette nouvelle stratégie, le pays doit accroître la part des exportations non pétrolières jusqu'à 50% du PIB, faire passer le nombre de PME dans la structure économique de 20 à 35%, ainsi que réduire le chômage jusqu'à 7% par rapport à 11,6% actuellement.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (40)

    Lire aussi:

    Arabie saoudite: la guerre des rois, des princes et des émirs
    Le prince saoudien Saoud ben Abdelaziz Al Saoud arrêté pour «abus de pouvoir» (Vidéo)
    Dissidents saoudiens, gare à vous, le prince héritier part en chasse
    Tags:
    arrestation, lutte contre la corruption, corruption, roi Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik