Ecoutez Radio Sputnik
    la Corée du Nord

    La place de la femme dans la société nord-coréenne

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    Lu dans la presse
    URL courte
    Kommersant
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (72)
    481

    A l'ancienne académie Songyang datant de la période Joseon, transformée aujourd'hui en musée, il est possible de voir une curieuse infographie. Sur cette dernière apparaît qu'au XVIe siècle une paysanne en âge de féconder coûtait bien moins cher qu'un bœuf, mais tout de même plus qu'un homme.

    Après tout, il s'agissait de la mère potentielle de futurs travailleurs et soldats. Depuis, beaucoup de choses ont changé au sein de la société nord-coréenne: les femmes ont obtenu l'accès à l'éducation, aux associations et même la possibilité d'avorter — même si elles sont toujours appréciées aujourd'hui en tant que mères. Selon le quotidien Kommersant.

    En Corée du Nord, aucune fête internationale liée à la femme n'est célébrée. En revanche, en 2012, le dirigeant Kim Jong-un a instauré la Journée de la mère fêtée le 16 novembre — c'est ce jour-là qu'en 1961 Kim Il-sung a tenu un discours historique intitulé «Les obligations des mères dans l'éducation des enfants». Cette fête récente est célébrée dans l'esprit nord-coréen. Ainsi, pendant la première célébration, l'Union démocratique des femmes de la Corée du Nord a transmis à l'Armée plusieurs lance-roquettes multiples construits avec sa contribution.

    Les femmes nord-coréennes ne travaillent pas que dans les usines militaires: lors de notre voyage en Corée du Nord les guides étaient exclusivement féminins, de la même manière que les vendeuses des magasins touristiques et autres agents de la circulation. D'après les affirmations de nos deux guides, les habitantes du pays sont libres de choisir leur métier et perçoivent le même salaire que les hommes pour leur travail. Et il n'y a aucune «discrimination au travail».

    Toutefois, si à l'usine ou aux champs les hommes et les femmes travaillent à égalité, ce n'est pas du tout le cas dans la famille. Seules les femmes s'occupent de la maison et des enfants en Corée du Nord. Avant ou après le travail (en fonction de leur emploi du temps) elles font le ménage, la lessive, préparent à manger et éduquent les enfants. L'homme a le droit de rester couché sur le canapé en regardant la télévision. Il existe également des femmes au foyer en Corée du Nord, mais elles sont plutôt une exception — la plupart des femmes sont contraintes de combiner travail et tâches ménagères. Les guides nous disent que les Nord-Coréennes sont les femmes les plus fidèles. Il n'est pas de coutume de quitter un homme, quel que soit son comportement. Malgré une égalité législative formelle, la société nord-coréenne reste patriarcale.

    Une famille en Corée du Nord est jugée heureuse si elle a au moins deux enfants, alors que les familles sans enfants sont considérées comme malheureuses. Les femmes se marient à 20-23 ans, les hommes à 27-30 ans, après leurs études et le service militaire. Les traditions de mariage sont différentes des coutumes d'autres pays: le jeune couple organise d'abord une grande fête pour les amis et les proches, et seulement un mois plus tard il officialise sa relation. Comme dans d'autres pays, le marié offre à la mariée une alliance, mais il reçoit une montre en retour. En raison de l'absence de cette bague au doigt, il est impossible de dire si un homme nord-coréen est marié ou célibataire.

    Malheureusement, on ne peut se familiariser avec la vie nord-coréenne qu'en s'appuyant sur les propos des guides. Il n'est pas permis aux touristes de se promener dans la rue, et les visites du métro sont organisées seulement sur quatre stations. En voyant une caméra, les guides avertissent immédiatement, au cas où, que les femmes nord-coréennes sont très pudiques. Toutefois, les hommes et les femmes réagissent tous différemment à la caméra: certains s'indignent et se plaignent aux guides, d'autres s'offusquent mais se comportent de manière bien plus ouverte et bienveillante.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (novembre 2017) (72)

    Lire aussi:

    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    Tags:
    femmes, Kim Jong-un, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik