Ecoutez Radio Sputnik
    armée US

    Les USA planchent sur des armes interdites par le traité FNI

    © AP Photo / Maya Alleruzzo
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traité FNI (136)
    2213
    S'abonner

    Washington a visiblement décidé de remettre en service son arsenal de missiles interdits par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) de 1987.

    Comme l'ont souligné des responsables américains en fin de semaine dernière au Wall Street Journal, Washington n'a pas l'intention de sortir du traité FNI: au contraire, en agissant ainsi il appelle Moscou à le respecter. Les USA souhaiteraient donc seulement montrer à la Russie les nouveaux armements américains auxquels les forces russes devraient faire face. Selon le site d'information Gazeta.ru.

    Et d'ajouter que les autorités américaines avaient informé la Russie de leur projet de recherche, tout en précisant qu'elles étaient prêtes à y renoncer si Moscou cessait de transgresser le traité.

    Vladimir Dvorkine, chercheur en chef à l'Institut d'économie mondiale et des relations internationales (IMEMO) affilié à l'Académie des sciences de Russie, précise que l'élaboration de missiles interdits par le traité FNI ne constitue pas une violation de ce dernier: le traité en interdit seulement les essais et le déploiement.

    Le traité FNI a été signé entre les USA et l'URSS en 1987 par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Il est entré en vigueur en été 1988. Ce texte a notamment interdit l'utilisation et le déploiement de missiles balistiques et de croisière terrestres de courte (500-1000 km) et de moyenne (1000-5500 km) portée.

    Les USA ont accusé plusieurs fois la Russie d'enfreindre le traité à cause de la modernisation de ses missiles tactiques Iskander-M. Moscou souligne que les essais ne transgressent pas l'accord. «Les nouveaux missiles Iskander-M ne transgressent pas le traité parce que leur portée est inférieure à 500 km», a réitéré l'ancien commandant de l'armée de l'air et sénateur russe Viktor Bondarev le 19 octobre dernier, exprimant la position officielle russe.

    De son côté, la Russie accuse les États-Unis de déployer en Roumanie des systèmes de lancement universels pour les systèmes ABM, qui peuvent être également utilisés pour déployer des missiles de croisière de moyenne portée.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traité FNI (136)
    Tags:
    URSS, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik