Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie esquisse ses plans pour l'économie numérique sur terre et en mer

    La Russie esquisse ses plans pour l'économie numérique sur terre et en mer

    © Sputnik. Kirill Kallinikov
    Lu dans la presse
    URL courte
    RBC
    Traduction de la presse russe (décembre 2017) (57)
    0 100

    Dans le cadre du programme «Économie numérique», les experts suggèrent de développer la technologie de reconnaissance faciale pour la surveillance des lieux publics, un «internet sous-marin des objets» et un système de contrôle de drones.

    Plus de 22 milliards de roubles (plus de 300 millions d'euros) seront nécessaires d'ici 2020 pour leur réalisation, écrit mardi le site de RBC.

    Les caméras du métro, des gares et des aéroports de Moscou et de Saint-Pétersbourg devraient être connectées à un système d'analyse vidéo intelligente doté d'une fonction de reconnaissance faciale. De plus, l'intelligence distribuée fera bientôt son apparition en Russie, qui permettra par exemple de contrôler des groupes de drones.

    Tout cela, ainsi qu'un total de près de 80 projets, vise à «créer des compétences de recherche et des élaborations technologiques» dans le cadre du programme public «Économie numérique» mis au point par les compagnies Rostec, Rosatom et RVK. Ces documents et d'autres projets pour quatre secteurs du programme pour 2018-2020 doivent être approuvés d'ici la fin du mois par la commission gouvernementale dirigée par le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    Vassili Brovko, directeur pour les commissions spéciales de Rostec, explique que les auteurs du programme ont procédé à une étude préliminaire de la présence d'élaborations et de projets prometteurs pour le développement des technologies transversales (neurotechnologies, intelligence artificielle, technologies quantiques, internet industriel, grandes données, liaison sans fil et autres) et ont choisi plusieurs dizaines de projets éligibles à un financement.

    Le plan d'action actuel indique que leur mise en œuvre nécessitera 13,04 milliards de roubles (187 millions d'euros) de financement public d'ici trois ans et encore 8,96 milliards de roubles (129 millions d'euros) de financement extérieur. Mais d'après une source proche du groupe de travail, l'évaluation préliminaire du budget du projet dans ce domaine est de 50 milliards de roubles (720 millions d'euros) d'ici 2020.

    Quand les critères de sélection des projets prétendant au financement budgétaire seront fixés, un appel d'offres ouvert sera lancé, précise Vassili Brovko.

    Ce dernier note également que plusieurs initiatives qui n'étaient pas prévues au programme ont été inscrites dans le plan d'action. Par exemple, les auteurs ont proposé de créer dans les grandes compagnies publiques un poste de directeur de la transformation numérique (Chief Digital Officer, CDO), ainsi que d'élaborer une stratégie de numérisation dans les compagnies publiques sur la base des approches et des principes approuvés (Digital Transformation Framework). Par ailleurs, le représentant de Rostec a noté la nécessité d'organiser une formation obligatoire de responsables de compagnies publiques pour des programmes spéciaux consacrés au développement des technologies numériques.

    Voici quelques exemples de projets du plan d'action:

    — Le développement des technologies de reconnaissance faciale et la création sur sa base d'un système national commun d'analyse vidéo intelligente;

    — Le développement de systèmes de reconnaissance des signaux téléphoniques sans perte de qualité;

    — Le développement d'un système multifonctionnel de contrôle automatique de drones, de l'intelligence distribuée;

    — Le développement d'un système réseaucentrique évolutif de liaison sous-marine «Internet sous-marin des objets»;

    — Le développement de prothèses robotisées bioniques, de muscles artificiels.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (décembre 2017) (57)

    Lire aussi:

    Ville intelligente: un projet futuriste qui changera le paysage urbain russe
    Les médias US préoccupés par les robots russes et chinois
    Intelligence artificielle: Moscou et Pékin «en passe de devancer les systèmes américains»
    Tags:
    reconnaissance faciale, drone, Fonds de capital-risque de Russie (RVK), Rosatom, Rostec, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik