Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (décembre 2017) (57)
281436
S'abonner

La semaine dernière, les médias russes et étrangers ont activement analysé le communiqué du Pentagone indiquant que les chasseurs américains polyvalents de cinquième génération F-22 avaient intercepté deux avions d’assaut russes Su-22 et un chasseur de génération 4++ Su-35 au-dessus de la province syrienne de Deir-ez-Zor.

Selon le ministère américain, les avions russes auraient pénétré le ciel contrôlé par les forces aériennes américaines dans les environs de la ville d'Abou-Kamal, écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Les F-22 ont décollé pour intercepter les «transgresseurs» et se sont approchés des appareils russes. Ils ont tiré des bandelettes métalliques de brouillage et des pièges à chaleur, et manœuvré près des deux Su-25MS afin de les pousser à se retirer — ce que les pilotes américains ont réussi à faire après 40 minutes de pression ferme.

D'après le ministère russe de la Défense — dont la version a été confirmée par beaucoup de médias occidentaux — «les deux avions d'assaut Su-25 accompagnaient un convoi humanitaire près de la ville de Mayadine (rive droite de l'Euphrate) à une altitude de 3.300 mètres. Un chasseur américain F-22 s'est rapproché d'eux du côté de la rive orientale. Le F-22 a tiré des pièges à chaleur et empêché la mission des Su-25 russes. Un chasseur russe Su-35S qui assurait la couverture aérienne à une altitude de 10.000 mètres s'est rapidement rapproché du F-22 du côté de sa queue, après quoi l'appareil américain a quitté la région».

Les médias occidentaux soulignent que les F-22, possédant des capacités incroyables de voltige aérienne et étant pratiquement invisibles, sont les avions de combat les plus redoutables des États-Unis. Malheureusement, toutes ses armes se trouvent au-dessus de son fuselage, alors que pour assurer une interception il est nécessaire de montrer l'arsenal de l'avion. Ce qui n'est possible que dans le cas où les missiles se trouvent sur des points de montage extérieurs. C'est exactement la raison par laquelle les militaires américains expliquent le retrait du F-22. Ainsi, ils ont de fait confirmé la version du ministère russe de la Défense.

Les experts font remarquer que le Su-35 russe a plus de missiles ancrés à des points bien visibles. Si l'interception — comme dans le cas évoqué — se soldait par le combat, le Su-35 aurait un avantage parce qu'il aurait déjà le F-22 dans son viseur. Qui plus est, les experts occidentaux reconnaissent que la manœuvrabilité réelle du Su-35 est plus importante que celle du F-22.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (décembre 2017) (57)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
Su-35, Su-25, F-22 Raptor, US Air Force, ministère russe de la Défense, Abou Kamal, Russie, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook