Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine appelle à «empêcher fermement les tentatives de nier la Shoah»

    Poutine appelle à «empêcher fermement les tentatives de nier la Shoah»

    © Sputnik . Alexei Nikolsky
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (janvier 2018) (51)
    302039

    Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu hier avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Moscou.

    Les deux dirigeants ont évoqué les relations bilatérales et le processus de paix en Syrie, avant de visiter une exposition organisée à l'occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste, écrit mardi 30 janvier le site de la chaîne RT.

    Benjamin Netanyahu
    © Sputnik . Alexei Philippov
    L'exposition évoque la révolte dans le camp de concentration de Sobibor. Le dirigeant russe a souligné qu'il fallait «empêcher fermement les tentatives de nier la Shoah et de rabaisser la contribution décisive de l'URSS dans la victoire sur le fascisme». Il a également appelé la communauté internationale à «empêcher la déformation de l'histoire et le renforcement des sentiments nationalistes». Le chef du gouvernement israélien a également parlé de l'importance de lutter contre les idées et les courants radicaux. Dans son discours, Benjamin Netanyahu a noté le rôle historique de l'URSS dans la lutte contre le nazisme.

    «Le rejet de l'antisémitisme, de toute manifestation de xénophobie et de haine interethnique rapprochent la Russie et Israël. Nous coopérons étroitement notamment dans la lutte contre les tentatives de falsifier l'histoire, de réviser les résultats de la Seconde Guerre mondiale, de nier la Shoah et de rabaisser la contribution décisive de l'Union soviétique à la victoire contre l'Allemagne nazie. Il faut fermement empêcher ces tentatives», a déclaré le président russe en conférence de presse au Musée juif et centre de tolérance.

    Vladimir Poutine a également exprimé sa gratitude envers les autorités israéliennes pour avoir décidé d'ériger à Jérusalem un monument en hommage aux défenseurs et aux habitants de Leningrad assiégée. Le dirigeant russe a noté que ce geste était particulièrement important aujourd'hui, quand dans certains pays européens sont profanés ou diffamés des monuments en hommage aux guerriers soviétiques qui ont donné leur vie pour sauver l'Europe et le monde du nazisme. Il a appelé la communauté internationale à «empêcher la déformation de l'histoire et le renforcement des sentiments nationalistes».

    «Les politiciens, les personnalités religieuses et publiques doivent tout faire pour qu'aujourd'hui, au XXIe siècle, soit préservée la mémoire historique et anéantie la mauvaise herbe de l'idéologie nationaliste quelle que soit sa forme — l'antisémitisme, la russophobie ou toute forme de phobie basée sur la haine. C'est notre devoir commun de protéger contre toutes les menaces les valeurs du monde et de l'humanisme, ainsi que la plus grande valeur: la vie humaine», a conclu le président.

    «Nous n'oublions jamais le rôle joué par l'Armée soviétique dans cette victoire. Et dans ce musée, monsieur le président, nous voyons la vérité. Nous nous souvenons aujourd'hui de nos frères et sœurs qui ont été cruellement tués par les nazis, et nous saluons aujourd'hui les guerriers de l'Armée soviétique. Parmi eux: des centaines de milliers de Juifs dont beaucoup ont reçu des médailles à juste titre pour leur héroïsme. Ensemble, avec d'autres guerriers, ils ont stoppé la machine de guerre nazie», a déclaré Benjamin Netanyahu.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (janvier 2018) (51)

    Lire aussi:

    La Russie appelle l’Europe à lutter ensemble contre la résurgence du nazisme
    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Pourquoi Israël décide de fêter le Jour de la Victoire contre le nazisme le 9 mai?
    Tags:
    histoire, fascisme, antisémitisme, Journée internationale de la mémoire de l'Holocauste, Holocauste, Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahu, Allemagne, URSS, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik