Ecoutez Radio Sputnik
    US Air Force

    Les USA reconnaissent la supériorité russe et chinoise dans le domaine de l'hyperson

    CC0
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (janvier 2018) (51)
    9403

    Les États-Unis ont perdu leur domination dans le domaine de l'armement hypersonique, écrit jeudi 1er février le quotidien.

    C'est ce qu'a déclaré le général Paul Selva, adjoint au président du Comité des chefs d'état-major des forces armées américaines, dont les propos sont rapportés par le site Military.com. Selon lui, les USA ont perdu leur avantage technique dans l'hyperson, «mais pas la bataille hypersonique». Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Le général a noté que la Russie et la Chine avaient dépassé les USA: «La Chine en a fait un programme national, c'est pourquoi elle est prête à dépenser de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de milliards de dollars pour régler le problème des vols d'appareils hypersoniques».

    D'après Military.com, les spécialistes américains continuent de plancher sur les problèmes liés au système de contrôle des vols pour donner aux appareils hypersoniques une plus grande manœuvrabilité et la capacité de franchir la défense antiaérienne de l'ennemi. De plus, le Pentagone songe à la nécessité d'élaborer des appareils hypersoniques habités.

    Selon Paul Selva, trois centres américains travaillent au développement d'appareils hypersoniques: la Direction des programmes de recherche avancée du Pentagone, la Marine et un autre qui n'a pas été nommé par le général.

    Les essais de l'arme hypersonique ont été organisés aux USA en octobre 2017 sur le polygone de la marine situé sur l'île Kauai (Hawaï)dans le Pacifique.

    On a également pu lire dans les médias qu'il était prévu d'installer des armements de haute précision sur les corvettes et les frégates russes dans le cadre du nouveau Programme public d'armement pour 2018-2027. Il est question des missiles de croisière hypersoniques antinavires Tsirkon dont la portée s'élève à près de 400 km et la vitesse maximale est d'environ 4-6 Mach.

    Pendant ce temps, la Chine a fait part de son intention d'accroître son arsenal nucléaire pour la dissuasion des USA. C'est ce qu'a rapporté le site Nakanune.ru se référant à une publication du ministère chinois de la Défense Jiefang Ribao. On rapporte que Pékin dispose de suffisamment d'armes pour faire face à d'autres puissances nucléaires, mais qu'il lui faut développer son armement nucléaire pour réagir aux changements de stratégie de Washington.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (janvier 2018) (51)

    Lire aussi:

    Les États-Unis planchent sur un drone de reconnaissance hypersonique
    À quand des armes hypersoniques au sein de l’armée US?
    Vers une arme de destruction massive hypersonique?
    Tags:
    armes hypersoniques, Pentagone, États-Unis, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik