Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
4333
S'abonner

Contrairement aux Américains qui ont enterré il y a quelques mois leur projet de canon à plasma, les Chinois en ont publiquement installé un sur leur navire de guerre Haiyang Shan et semblent vouloir organiser les premiers tirs de l'histoire en mer.

Les chercheurs de l'université navale d'ingénierie de l'armée chinoise ont installé un railgun — canon à rail électromagnétique — sur le navire de débarquement Haiyang Shan, écrit lundi 5 février la revue en ligne Vzgliad. Pour ce faire, le navire a subi des modifications majeures et plusieurs conteneurs supplémentaires y ont été installés.

​Les spécialistes de la marine chinoise travaillent sur le canon électromagnétique depuis plus de dix ans et ont déjà abouti à un résultat. Selon le quotidien China Daily, sur les photos du navire prises sous un autre angle — probablement sur le fleuve Yangzi dans le centre de la Chine — l'arme chinoise paraît parfaitement fonctionnelle. Le journal précise que quand la Chine lancera les essais, elle deviendra le premier pays à avoir utilisé un tel canon en mer.

Railgun
© AP Photo / U.S. Navy, John F. Williams
Le spécialiste de l'Institut de l'Extrême-Orient Vassili Kachine pense que le début des essais du railgun en mer constituera un grand exploit. Il a noté que les Chinois avaient démonstrativement installé le canon sur le navire et souhaitaient manifestement attirer l'attention sur cet événement.

Le railgun est une technologie potentiellement révolutionnaire qui changera le visage des activités militaires, prédit Vassili Kachine. La mise en service de cet armement sera comparable en importance à l'invention de la poudre. Elle permettra de frapper à très grande distance et de remplir les missions de défense antimissile à un coût dérisoire tout en abattant, entre autres, des missiles balistiques.

Jusqu'à récemment, les Américains élaboraient encore activement un canon à rail dans le cadre du programme Velocitas Eradico lancé en 2005. Pendant des manœuvres l'an dernier, ils avaient effectué pour la première fois deux tirs consécutifs. Mais des informations officieuses ont rapporté par la suite que le Congrès et le Pentagone étaient définitivement déçus par ce type d'armement.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

Lire aussi:

Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Tags:
canon électromagnétique, Marine chinoise, Vassili Kachine, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook