Ecoutez Radio Sputnik
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
    4340

    Le ministère russe de la Défense se souvient du premier voyage groupé de sous-marins nucléaires soviétiques autour de la Terre.

    En 1966, les sous-marins K-133 et K-116 ont fait le tour de notre planète en 52 jours sans jamais faire surface, parcourant ainsi près de 20.000 milles marins, soit près de 36.000 km — une distance proche de la longueur de l'équateur. Ce record reste inégalé, écrit Rossiïskaïa gazeta.

    «Ce périple avait pour objectif d'étudier le relief du fond marin, d'évaluer la possibilité de naviguer dans les profondeurs océaniques de différentes latitudes, ainsi que d'expérimenter le contrôle des sous-marins éloignés de leurs postes de stationnement permanent», rappelle le communiqué de presse officiel du ministère russe de la Défense.

    Le groupe de sous-marins était commandé par le vice-amiral Anatoli Sorokine. Le sous-marin torpilleur K-133 était commandé par le capitaine de frégate Lev Stoliarov, et le sous-marin doté de missiles de croisière K-116 par le capitaine de frégate Viatcheslav Vinogradov.

    ​Les sous-marins ont quitté l'embouchure de la base navale de Zapadnaïa Litsa pour entrer en mer de Barents dans la nuit du 1er au 2 février 1966 pour mettre le cap sur l'océan Atlantique. Les sous-marins soviétiques devaient, sans faire surface, naviguer en restant invisibles pour les navires de guerre américains. Les sous-marins communiquaient sur une bande à très haute fréquence et grâce au sonar.

    La partie la plus difficile du parcours était le franchissement du passage de Drake, rempli d'icebergs, reliant l'Atlantique au Pacifique. Il était pratiquement impossible d'identifier ces montagnes de glace flottantes compte tenu du niveau technique des sous-marins de l'époque, c'est pourquoi ces derniers étaient guidés grâce au signal radio par le navire d'expédition Gavriil Sarytchev et le pétrolier Dounaï. Une tempête déferlait à l'époque sur le passage de Drake. Et les équipages des sous-marins l'ont également sentie passer. En franchissant le passage à une profondeur d'environ 100 mètres, les sous-marins étaient aussi secoués que s'ils avaient navigué à la surface sur une mer de force 2.

    Pendant ce voyage, plusieurs avaries se sont produites à bord des K-133 et K-113, mais les sous-mariniers russes ont pu régler les problèmes de manière autonome sans remonter à la surface. Dans la matinée du 26 mars 1966, les sous-marins en bon état de fonctionnement sont arrivés au Kamtchatka. A l'issue de la mission, six membres du périple ont reçu le titre de Héros de l'Union soviétique, et plusieurs sous-officiers et matelots sont devenus cavaliers de l'ordre de Lénine, de l'Étoile Rouge, et ont reçu l'Insigne du Mérite. De plus, pour avoir rempli les missions de manière exemplaire, les sous-marins K-133 et K-116 ont obtenu le titre «de garde» — une première depuis la Grande Guerre patriotique.

    «Cette expédition a marqué une étape primordiale dans le développement de la flotte sous-marine nucléaire de la Russie, qui célèbre cette année ses 60 ans. Cette expérience sera utilisée à terme dans l'organisation des services opérationnels et des longs périples de nos sous-marins nucléaires modernes», estime l'amiral Vladimir Korolev, commandant de la marine russe.

    Vingt mille lieues sous les mers est un roman fantastique de Jules Verne sur le sous-marin Nautilus et son capitaine Nemo. La distance parcourue par le sous-marin dans le livre équivaut à près de 110.000 km.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

    Lire aussi:

    Massifs, silencieux, rapides… les meilleurs sous-marins du monde
    Premiers et uniques: les records battus par la flotte sous-marine russe
    Briser la glace. Comment les navires nucléaires travaillent dans l'océan Arctique
    Tags:
    voyages, sous-marins, Jules Verne, Terre, URSS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik