Ecoutez Radio Sputnik
    Un Trident II tiré depuis un sous-marin

    Les USA lancent une course à l'armement nucléaire tactique

    CC0 / Lockheed Martin / United States Trident II (D-5) missile underwater launch.
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
    2215

    Moscou doute que les informations présentées récemment par Washington dans le cadre du Traité de réduction des armes stratégiques (START-3) soient véridiques.

    Le Kremlin pense qu'il n'est pas question d'une réduction réelle des forces stratégiques américaines mais d'un rééquipement d'une partie des vecteurs de missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS) Trident II et des bombardiers B-52H de sorte à pouvoir récupérer leur potentiel nucléaire si besoin. La doctrine nucléaire des USA, publiée la semaine dernière, n'a fait que jeter de l'huile sur le feu, écrit mercredi le site d'information Gazeta.ru.

    Les États-Unis se préparent à moderniser leur arsenal nucléaire pour réagir aux mesures prises par les forces russes ces dix dernières années — c'est en tout cas ce que pensent les représentants officiels et les analystes indépendants aux USA.

    La Revue de la politique nucléaire des USA publiée en 2018 soutient tous les projets antérieurs de modernisation de l'arme nucléaire et le passage de ces plans à la phase pratique. Le texte réaffirme la vision américaine déjà formulée auparavant concernant le Traité START.

    «Mais il est difficile de ne pas remarquer la principale différence avec la Revue de 2010, qui soulignait l'objectif de réduire les arsenaux nucléaires dans le monde entier, par rapport à la Revue de 2018 qui exige d'accroître les capacités des forces nucléaires américaines conformément aux prétendues nouvelles menaces russes», souligne le général Valeri Zaparenko, ancien directeur adjoint de la Direction générale opérationnelle de l'état-major russe.

    Ce dernier souligne que dans la Revue de 2018 figurent des chapitres consacrés à la Corée du Nord, à la Chine et à l'Iran, mais que l'attention principale dans ce document est accordée à la Russie.

    Pour leur part, les représentants officiels du Pentagone pensent qu'il faut garantir un équilibre des forces nucléaires entre les USA et Moscou.

    D'après les analystes américains, ces dernières années la Russie a investi beaucoup d'argent dans le développement de munitions spéciales à puissance réduite. Les experts américains supposent qu'en cas d'utilisation de l'arme nucléaire tactique par Moscou, l'Amérique n'aura pas de réponse appropriée à l'usage de ce type d'arme nucléaire et prétendent que cela apportera au Kremlin des avantages considérables dans un conflit nucléaire, ce qui forcera les USA à céder face à l'agression russe.

    Selon les calculs des experts américains, la Russie dispose actuellement de près de 2.000 munitions spéciales tactiques, alors que les USA ne possèdent que quelques centaines de munitions nucléaires à puissance réduite déployées en Europe.

    De nombreux experts américains pensent que tout usage de munitions nucléaires tactiques conduira inévitablement à un échange de frappes nucléaires massives entre Moscou et Washington. Mais ils affirment que les USA n'ont pas d'autre choix que de contrer la Russie de la même manière, à savoir dans le domaine des munitions nucléaires tactiques.

    Au final, la Revue américaine suggère de mettre en service deux nouveaux types de munitions nucléaires: une ogive à puissance réduite pour les missiles balistiques des sous-marins, ainsi qu'une nouvelle ogive pour les missiles de croisière mer-sol tirés par des sous-marins.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    Traité de réduction des armes stratégiques offensives (START), armes nucléaires, nucléaire, Trident II, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik