Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin nucléaire du projet 949A Anteï

    A quoi ressembleront les sous-marin 949A après leur modernisation?

    © Sputnik . Yuri Kaver
    Lu dans la presse
    URL courte
    Zvezda la chaîne
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
    2320

    La Russie a l'intention d'agrandir le groupe actif de croiseurs de surface et sous-marins lanceurs de missiles guidés grâce à la maintenance et à la modernisation de sous-marins nucléaires de troisième génération du projet 949A Anteï.

    D'après le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov, d'ici 2021 déjà la flotte du Pacifique pourrait se doter de quatre sous-marins embarquant des missiles de croisière Kalibr qui ont fait leurs preuves durant l'opération antiterroriste en Syrie, écrit mardi le site de la chaîne Zvezda.

    ​Le programme de réarmement des sous-marins nucléaires du projet Anteï s'inscrit dans la tendance suivie par les principales puissances navales et symbolise l'abandon de la pratique antérieure qui privilégiait un retrait du service anticipé des grands bâtiments navals avec une grande ressource résiduelle.

    ​Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine fut le premier des responsables publics à annoncer la décision fondamentale de ne pas recycler mais de moderniser les sous-marins nucléaires de troisième génération. Il a ainsi déclaré en 2011 qu'après modernisation, de tels SNLE pourraient servir «encore sept ans environ». L'analyse plus poussée qui a suivi a permis aux ingénieurs d'esquisser des perspectives plus radieuses encore. Selon Igor Vilnit, directeur général du bureau d'étude Roubine, «la durée de service des sous-marins du projet 949A pourrait être doublée».

    ​Bien que le coût des travaux de modernisation soit élevé, la construction de nouveaux sous-marins vaudrait bien plus cher et prendrait bien plus de temps.

    A l'heure actuelle, la marine russe dispose de huit sous-marins du projet 949A. On a notamment parlé d'une modernisation des missiles embarqués.

    La principale arme des SNLE du projet 949/949A est le complexe Granit avec des missiles P-700 (3M-45). Différents plans de réarmement des sous-marins du projet 949A ont été proposés — d'abord avec des Bolid et Meteorit-M, puis Oniks et Kalibr. Le plan actuel se résumait à la mise au point des systèmes de lancement existants Granit pour y installer des missiles plus modernes.

    ​Ces dernières années, on tend vers l'unification des vecteurs pour l'installation non plus d'un, mais de plusieurs types de missiles. En l'occurrence, au lieu d'un 3M-45 le vecteur modernisé pourrait, géométriquement, accueillir trois P-800 Oniks et encore un plus grand nombre de 3M-14/3M-54/91R du système Kalibr.

    Le principal résultat du réarmement des sous-marins du projet 949A avec de nouveaux missiles sera la transformation de ces bâtiments conçus pour remplir la mission très spécifique de détruire des groupes aéronavals américains en «arsenaux sous-marins» universels capables de remplir un large éventail de missions aussi bien dans les conditions d'une guerre nucléaire mondiale que de conflits locaux et d'opérations antiterroristes.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

    Lire aussi:

    Les missiles Kalibr bientôt en service sur les sous-marins nucléaires russes Anteï
    Un «tueur de porte-avions» en route vers Saint-Pétersbourg
    La Russie modernisera 4 sous-marins nucléaires de la Flotte du Pacifique d’ici 2025
    Tags:
    modernisation, sous-marins, sous-marin projet 949A Anteï, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik