Ecoutez Radio Sputnik
    Ce que l’on sait de la nouvelle tragédie sanglante dans une école américaine

    Ce que l’on sait de la nouvelle tragédie sanglante dans une école américaine

    © AP Photo/ AP Photo/Joel Auerbach
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Fusillade dans une école de Floride (14 février 2018) (7)
    702

    Mercredi 14 février, un ancien élève a ouvert le feu dans une école de Parkland en Floride. La police de l’État a rapporté 17 morts et près de 14 blessés, dont certain dans un état critique.

    La tragédie s'est produite à l'école Marjory Stoneman Douglas à environ 15 heures, heure locale, mercredi 14 février, écrit jeudi 15 février le quotidien Izvestia.

    Avant cela, l'alarme incendie avait été déclenchée dans le bâtiment de l'école: selon la chaîne CBS, c'est le tireur, Nicolas de Jesus Cruz, ancien élève de l'établissement, qui l'aurait déclenchée intentionnellement. Il avait également apporté avec lui des grenades fumigènes pour provoquer un mouvement de panique et des bousculades.

    Selon l'un des élèves, une formation anti-incendie avait été organisée à l'école la veille et c'est pourquoi quand l'alarme s'est déclenchée, tout le monde s'est dirigé vers la sortie — et c'est sur ce chemin que les tirs ont retenti.

    La fusillade a fait 17 morts, a écrit sur Twitter Scott Israel, sheriff du comté Broward où se situe l'établissement scolaire. D'après lui, 12 élèves ont été tués dans l'enceinte de l'école, trois près de l'école et deux sont décédés à l'hôpital.

    Le président américain Donald Trump a présenté ses condoléances aux proches et aux parents des victimes. «Aucun enfant ni enseignant ne doit se sentir en danger dans une école américaine», a-t-il ajouté.

    Le tireur est Nicolas de Jesus Cruz, 19 ans. Peu de temps avant les faits, il avait été exclu de l'école pour violation de la discipline. Le Miami Herald rapporte que le jeune homme a utilisé un fusil semi-automatique AR-15 et avait plusieurs chargeurs sur lui.

    Après avoir commis son acte, il a tenté de quitter le territoire de l'établissement mais les policiers l'ont repéré et interpellé. La police a déjà analysé les réseaux sociaux du tireur et y a trouvé un contenu «alarmant»: Cruz publiait régulièrement des photos d'armes blanches et d'armes à feu et posait avec celles-ci.

    Selon CNN, Nicolas de Jesus Cruz a acheté son arme en 2017 et a passé toutes les vérifications officielles nécessaires.

    Actuellement, la police procède à des fouilles au domicile de Cruz, ainsi que dans un camping local. Le FBI a créé un site spécial pour télécharger toutes les photos et vidéos qui pourraient être liées à la fusillade. Le sheriff demande aux habitants de fournir toutes les informations à leur disposition.

    Jeudi 15 février, Nicolas de Jesus Cruz devra comparaître devant le tribunal du comté de Broward en Floride.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Fusillade dans une école de Floride (14 février 2018) (7)

    Lire aussi:

    Des tirs entendus dans une autre école de Floride: la police évoque une fausse alerte
    Ce commentaire sur YouTube qui ferait toute la lumière sur la fusillade de Floride
    Trump révèle les causes des ratés du FBI dans la tuerie de Floride
    Tags:
    tireur, tragédie, école, fusillade, Donald Trump, Floride, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik