Ecoutez Radio Sputnik
    burqa

    Le Danemark s'apprête à interdire la burqa et le niqab

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)
    11282

    Ce printemps, le Danemark pourrait s'ajouter à la liste des pays européens où il est officiellement interdit de sortir dans la rue en burqa et en niqab. Le projet de loi en question, élaboré par le ministère danois de la Justice, sera soumis au parlement d'ici fin mars et devrait être approuvé.

    Aucun député danois interrogé n'a pourtant su dire exactement combien de femmes sortaient dans la rue dans des tenues recouvrant leur visage. Dans cet État de 5,7 millions d'habitants, les partisans de l'interdiction insistent sur le fait que le symbole est plus important que les chiffres: selon eux, la loi vise à rappeler que dans l'«Europe libre» il n'y a pas de place pour les «signes de persécution des femmes». Selon le quotidien Izvestia.

    La loi ne mentionne pas concrètement la burqa ou le niqab, tenues traditionnelles portées par certaines femmes musulmanes avec lesquelles, dans le meilleur le cas, on ne peut voir que les yeux de la personne qui les porte: il est prévu d'interdire «toute tenue qui dissimule le visage». Cette formule a d'abord suscité une vague d'indignation dans les médias, ainsi que sur les réseaux sociaux dont les utilisateurs ironisaient en disant que prochainement les autorités interdiraient même les fausses barbes et les masques de déguisement. Au final, le ministère de la Justice a été contraint de préciser que la nouvelle loi n'empêcherait pas de porter un masque pour Halloween et un bonnet avec une écharpe par temps froid.

    Les amendes prévues sont élevées: après l'adoption de la loi, les infractions seront passibles de 167 dollars, et 1.670 dollars en cas de récidive.

    Le Parti populaire danois, qui est à l'origine de ce projet de loi, est connu depuis longtemps pour sa rhétorique anti-migratoire. Pendant la crise qui a submergé l'Europe en 2015 avec l'arrivée de nombreux migrants, ce parti a joué le rôle principal dans l'adoption de textes durcissant considérablement les règles d'obtention du statut de réfugié au Danemark, notamment de la loi controversée qui autorise les forces de l'ordre à confisquer les liquidités et les objets d'une valeur de plus de 10.000 couronnes à tous les demandeurs d'asile afin de compenser les dépenses engendrées par leur prise en charge.

    En ce qui concerne l'interdiction de porter une tenue dissimulant le visage, la plupart des citoyens (62%, selon l'institut Epinion) sont favorables à l'initiative du parti populaire.

    De toute évidence, cette interdiction sera approuvée. Les grands partis danois, y compris les libéraux au pouvoir qui ont rayé du projet la proposition de sanctionner les femmes portant une burqa dans la rue d'une peine de trois mois de prison, n'ont pas exprimé de sérieuses objections.

    Seul le parti de gauche d'opposition, qui représente la minorité parlementaire, s'y est opposé.

    L'interdiction du port de la burqa et d'autres tenues cachant le visage est actuellement en vigueur en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Bulgarie, en Bavière (Allemagne), en Lombardie (Italie), dans le canton suisse de Ticino, et depuis l'automne dernier en Autriche.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2018) (59)

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    niqab, interdiction, burqa, Danemark
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik