Ecoutez Radio Sputnik
    La vue de Tel-Aviv

    La rencontre entre Netanyahu et Liberman annulée, Israël au seuil d'élections anticipées

    CC0 / Glavo / Tel-Aviv
    Lu dans la presse
    URL courte
    Newsru.com
    Traduction de la presse russe (mars 2018) (57)
    682

    Selon des sources proches du gouvernement, la rencontre prévue dans la nuit du 12 au 13 mars entre le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman n'a pas eu lieu.

    Durant cet entretien, les deux interlocuteurs devaient de nouveau tenter de trouver une solution à la crise de coalition pour éviter des élections anticipées. La rencontre a d'abord été reportée parce que le ministre de la Défense se trouvait sur un site militaire, puis des sources de son entourage ont déclaré que cette réunion n'aurait probablement pas lieu. On ignore si les représentants de Netanyahu et de Liberman sont en contact actuellement. Selon le site d'information Newsru.com.

    Le sort de la coalition se décidera le 13 mars, selon les milieux politiques. Actuellement, la plupart des partis sont convaincus du caractère inévitable des élections anticipées.

    A 15h30, la commission interministérielle pour la législation examinera l'appel déposé par la ministre de l'Alyah et de l'Intégration Sofa Landver au projet de loi sur le service militaire. La commission devrait valider à nouveau le texte et à environ 16h30 il devrait être soumis au vote en première lecture. Le chef du parti nationaliste Israël notre maison, Avigdor Liberman, avait averti la veille que les cinq députés de sa fraction voteraient contre le projet de loi, Sofa Landver y compris. Le vote d'un ministre contre un projet de loi approuvé par la commission interministérielle donne au premier ministre le droit de renvoyer sur le champ ce membre du cabinet. Or le ministre Liberman a déclaré hier que le limogeage de Sofa Landver signifierait automatiquement la sortie d'Israël notre maison de la coalition dirigeante.

    Immédiatement après le vote de la loi sur le service militaire devrait commencer le débat sur le projet de budget national pour 2019. Cependant, le président du parlement Yuli-Yoel Edelstein a donné son accord pour un examen anticipé du projet de loi soumis par les partis Meretz et Yesh Atid sur la dissolution du parlement. En l'absence de compromis entre les partis de la coalition d'ici là, le Likoud pourrait soutenir le projet de l'opposition. On ignore comment agiront les autres fractions de la coalition.

    Formellement, la pierre d'achoppement dans le règlement de la crise est le refus du ministre de la Défense de soutenir le projet de loi sur le service militaire et l'exigence du premier ministre de ne pas quitter le gouvernement d'ici novembre 2019, qui s'applique à tous les partis de la coalition. Or le parti Israël notre maison et les députés ultraorthodoxes sont convaincus que la vraie raison de cette impasse est la volonté du premier ministre Benjamin Netanyahu d'initier des élections anticipées. Si la décision de dissoudre le parlement était prise, les élections devraient avoir lieu en juin, probablement le 26 du mois.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mars 2018) (57)

    Lire aussi:

    Israël facilite la procédure d’entrée en guerre
    Le parlement UK sera dissous à l’approche des élections législatives anticipées
    Des S-300 russes en Syrie? Israël met en garde
    Tags:
    Avigdor Liberman, Benjamin Netanyahu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik