Ecoutez Radio Sputnik
    Bitcoin

    Les réseaux sociaux s'insurgent contre la cryptomonnaie

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (mars 2018) (57)
    263

    Les nuages s'amoncellent au-dessus des cryptomonnaies. Après avoir culminé à 20.000 dollars fin 2017, les spécialistes prédisent une nouvelle chute du Bitcoin, de 8.000 actuellement à 2.800 dollars. La déception et le mécontentement grandissent vis-à-vis de l'argent numérique.

    Les opérateurs ont décelé les signes d'un effondrement gigantesque du Bitcoin. Selon eux, il risque ce qu'on appelle une croix de la mort: quand les courbes des valeurs moyennes à 50 et à 200 jours se croisent, ce qui témoignent d'un effondrement imminent, écrit l'agence de presse Bloomberg. L'analyste Paul Day, de la compagnie Market Securities Dubai, prédit une chute à 2.800 dollars, soit 76% de moins que la valeur de fin février. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    D'autres cryptomonnaies sont également en baisse, notamment Ethereum et Bitcoin Cash.

    Certains analystes affirment que le principal facteur de cette baisse du fleuron des cryptomonnaies est la succession de mauvaises nouvelles non seulement pour lui, mais aussi pour toutes les monnaies de ce genre. Dimanche, la chaîne Sky News a annoncé que Twitter avait l'intention d'interdire la publicité des cryptomonnaies, des campagnes de levée de fond (ICO), des portefeuilles de cryptomonnaies et de tout ce qui est lié à la vente de tokens. Les nouvelles règles entreront en vigueur dans deux semaines.

    Samedi, il a été annoncé que le président américain Donald Trump souhaitait restreindre les opérations financières avec la première cryptomonnaie mondiale émise par un Etat: l'El Petro vénézuélien.

    Les acteurs du marché affirment que les cours sont difficilement soumis à une analyse technique, mais reconnaissent qu'ils sont influencés avant tout par les informations. Or Twitter est loin d'être la première plateforme du web à s'insurger contre les monnaies numériques. Facebook a interdit leur publicité fin janvier, sachant que cette restriction s'applique également à Instagram. Après cette annonce, le cours du Bitcoin a fléchi de 12%.

    En février le plus grand réseau social chinois Weibo et le moteur de recherche Baidu ont suivi leur exemple. Mais la plus grande attaque a été perpétrée par Google qui a promis d'interdire au début de l'été toute la publicité liée aux cryptomonnaies, y compris pour l'ICO, les bourses cryptomonétaires, les portefeuilles cryptomonétaires et les recommandations commerciales.

    Bien que les mineurs et les bénéficiaires appellent à ne pas paniquer et se rassurent en disant que le Bitcoin a déjà survécu à trois ou quatre grandes crises après laquelle il s'en est remis, certains experts prédisent sa chute jusqu'à 0, c'est-à-dire sa liquidation.

    Stefan Hofrichter, directeur des investissements de la plus grande compagnie européenne, Allianz Global Investors, a déclaré que la valeur intrinsèque du Bitcoin était nulle. «Selon nous, le Bitcoin ne renvoie à rien, et il faut poser la question de savoir non pas «si» mais «quand» la bulle du bitcoin éclatera».

    La chute du cours des cryptomonnaies est liée au reflux des investisseurs «accidentels» qui ont investi sur la vague de hausse fin 2017, estime Alexandre Mamaev de Diamond Guard. «On peut dire que le Bitcoin est devenu victime de sa popularité et on assiste à présent à un fléchissement jusqu'au niveau de début 2017. Le cours des cryptomonnaies augmentera en cas d'ICO réussies, c'est pourquoi tout le monde suit attentivement la position de Telegram et d'autres nouvelles liées à l'intégration réussie de la chaîne de blocs», conclut l'expert.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mars 2018) (57)

    Lire aussi:

    Fièvre dans le monde des cryptomonnaies: le Bitcoin s'effondre de 30%
    Pourquoi le marché des bitcoins va bientôt se rétablir
    «Je me sens beaucoup plus tranquille en possédant des Bitcoins qu’en possédant des euros»
    Tags:
    réseaux sociaux, cryptomonnaie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik