Ecoutez Radio Sputnik
    001A

    Des ingénieurs chinois ont offert un porte-avions à leur patrie

    © AFP 2018
    Lu dans la presse
    URL courte
    Kommersant
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)
    2140

    Hu Wenming, directeur de la China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC), a annoncé hier que les ingénieurs chinois avaient accumulé suffisamment de connaissances pour lancer la production de porte-avions de pointe.

    Ce dimanche, le Type 001A, premier navire entièrement chinois de cette classe — a quitté le chantier naval de Dalian pour entamer une année d'essais.

    Selon le quotidien Kommersant, le porte-avions chinois est sérieusement en retard par rapport aux leaders mondiaux en matière de puissance. Mais d'ici 2050 la Chine compte construire encore au moins 3 porte-avions pour s'installer confortablement à la deuxième place mondiale en termes de tonnage général.

    En dépit de toutes les difficultés, pour Pékin cet événement peut être considéré comme une grande percée, estime l'expert Vassili Kachine: «La Chine dispose désormais de deux porte-avions et l'un d'eux peut toujours être en service pendant que le second est en maintenance. Cela permettra d'éviter la situation qu'ont connue la Russie et la France, possédant un seul porte-avions: après une exploitation active dans la lutte contre les terroristes en Syrie, les bâtiments ont dû rentrer pour une maintenance de 12 à 18 mois». Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov et le Charles de Gaulle français ont été envoyés en maintenance en 2017.

    La construction d'un porte-avions a constitué pour les Chinois non seulement une percée militaire, mais également technologique. Il s'agit en effet du premier navire de cette classe entièrement construit en Chine. La marine chinoise dispose déjà du porte-avions Liaoning — il s'agit du Variag acheté à l'Ukraine en 1998. Hu Wenming a fièrement annoncé que pendant la construction du Type 001A — qui n'a pas encore de nom — 412 des sous-traitants étaient des compagnies du secteur civil. Et d'ajouter: «Nous avons constitué une équipe de 5.000 personnes désormais prêtes à construire tout type de porte-avions.»

    Le Type 001A est largement inférieur aux porte-avions américains modernes comme l'USS Gerald Ford mis en service en mai 2017. Ce dernier affiche un plus grand déplacement d'eau (près de 100.000 tonnes), un meilleur système de propulsion et un plus grand nombre d'appareils embarqués. Selon les experts, le porte-avions chinois peut accueillir entre 32 et 36 avions J-15 et jusqu'à huit hélicoptères, y compris des Changhe Z-18 et Harbin Z-9, alors que le bâtiment américain peut embarquer plus de 75 avions et hélicoptères. L'USS Gerald Ford est équipé d'une catapulte électromagnétique dernier cri, alors que son rival chinois se contente d'une rampe de décollage.

    Néanmoins, le troisième porte-avions chinois déjà en cours de construction sur le chantier naval Shanghai Jiangnan Shipyard Group devrait afficher un déplacement d'eau de 80.000 tonnes avec une capacité d'accueil de 40 avions, sans compter les hélicoptères et les drones. D'ici 2050, le gouvernement chinois s'est fixé pour objectif de «se transformer en puissance maritime de niveau mondial», ce qui suppose la construction d'au moins trois autres navires de cette classe. Il faut noter également que la Chine développe activement des armes pour combattre des porte-avions. Pékin possède notamment un missile antinavire unique en son genre: le DF-21D.

    Après la construction du second porte-avions, la Chine s'est immédiatement placée deuxième de par le tonnage général des navires de ce type. En raison du coût élevé de la maintenance les États-Unis possèdent 11 porte-avions et les autres pays ont soit renoncé à ce type de navires, soit en disposent d'un seul. L'Italie possède deux porte-avions en activité, mais leur déplacement d'eau total est inférieur à celui des Type 001A chinois.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)

    Lire aussi:

    Le premier porte-avions «made in China» mis à l’épreuve de l’eau
    Le premier porte-avions chinois prend le large
    Ces porte-avions redoutables qui règnent sur les mers de la Chine aux USA
    Tags:
    porte-avions, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik