Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)
19666
S'abonner

Les forces armées ukrainiennes ont créé un groupe d'attaque sur la ligne de démarcation dans le Donbass. «L'aviation de front ukrainienne est prête à lancer les bombardements», rapportent les militaires ukrainiens. Pour les observateurs russes, l'Ukraine a entamé la mise en œuvre du scénario «la guerre avant la Coupe du monde».

L'aviation ukrainienne se prépare à frapper le territoire des Républiques autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), écrit lundi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

«Les unités aériennes sont parfaitement opérationnelles pour l'offensive», a annoncé Igor Strelkov, leader du mouvement "Nouvelle-Russie", sur les réseaux sociaux.

«Un accroissement significatif des réserves de l'ennemi a été constaté près d'Artemovsk-Ioujnoe: un puissant groupe de choc a été formé, l'accumulation de personnel et de matériel se poursuit», selon ses sources.

Les troupes ukrainiennes ont occupé une partie de la «zone grise» entre Bogdanovka et Petrovski en s'avançant de près de 2 km en direction de Petrovski, écrit Igor Strelkov. Cette avancée s'accompagne d'un soutien intense de l'artillerie. Cette zone se trouve au sud de Dokoutchaevsk, qui est à moitié encerclée par l'armée ukrainienne côté sud.

«Les bombardements des villes du Donbass s'intensifient constamment, tout comme les tentatives de prendre des positions dans la zone neutre. Les armées des DNR et LNR ont pour ordre de ne pas riposter aux attaques. Tout cela signifie très certainement que Kiev renforcera son activité militaire pendant encore quelques semaines. A un moment donné il sera impossible de ne pas riposter. C'est alors que l'offensive commencera. Kiev a déjà créé un puissant groupe et a accumulé d'immenses réserves de munitions. De toute évidence, Kiev compte utiliser l'aviation cette fois», déclare le politologue russe Sergueï Markov cité par Nezavissimaïa gazeta.

Sur fond d'intensification de l'activité des forces armées ukrainiennes au sud-est de l'Ukraine, Angela Merkel a déclaré que le conflit ukrainien ne pouvait être réglé que par des moyens politiques, et non militaires.

Dans le même temps, le représentant spécial des USA pour l'Ukraine Kurt Volker a déclaré à la BBC que l'Ukraine ne pourrait pas reprendre les territoires perdus par la force militaire. Cependant, le soutien américain, selon lui, aidera à stopper la progression des forces dits pro-russes.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
La réputation de la Bundeswehr au sein de l’Otan menacée vu les problèmes de financement, selon le Welt am Sonntag
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook