Ecoutez Radio Sputnik
    Char ukrainien dans le Donbass. Photo d'archive

    Les raisons pour lesquelles la situation dans le Donbass s'est brusquement aggravée

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vzgliad
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)
    12358

    Une nouvelle aggravation de la situation dans le Donbass a entraîné des pertes importantes des deux côtés, notamment dans les environs de Gorlovka. Le commandement ukrainien annonce vouloir «serrer la corde autour de Donetsk».

    Lundi 21 mai, l'intensification des opérations militaires s'est poursuivie le long de la ligne de front dans le Donbass, écrit mardi le site d'information Vzgliad. Le commandement de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) a déclaré que les militaires ukrainiens avaient tenté de percer les positions des insurgés près de Gorlovka deux fois dans la journée. Des tirs d'artillerie et de mitrailleuses de gros calibre ont été constatés pendant l'attaque.

    «La situation est revenue au calme. Il y a des pertes de personnel et de matériel; des morts et des blessés des deux côtés. On rapporte 12 morts côté ukrainien. Il y en aura peut-être plus», a déclaré le colonel Edouard Bassourine, chef adjoint du commandement opérationnel de la DNR.

    Les autorités ukrainiennes ont fait part de leur version des faits qui se sont déroulés dans les environs de Gorlovka. Le service de presse de ladite opération des forces unifiées d'Ukraine a déclaré que les hommes de la DNR auraient attaqué les positions de l'armée ukrainienne. «Mais suite à l'affrontement, l'ennemi a subi des pertes significatives et a dû battre en retraite sous la couverture de ses batteries», explique-t-il.

    «Les bombardements de la ville ne cessent pas, il y a déjà plusieurs blessés graves parmi les civils, une école a été bombardée, les enfants ont été évacués dans les sous-sols», a annoncé hier Alexandre Joutchkovski, coordinateur de l'aide aux insurgés. Dans le quartier Nikitski, un obus a atterri dans un immeuble résidentiel. Selon le maire de Gorlovka Ivan Prikhodko, depuis le 1er mai plus de cent maison ont été détruites et seulement huit ont pu être remises en état. Ce mois-ci, Gorlovka a subi les tirs les plus intenses de l'armée ukrainienne depuis 2015.

    La vaste offensive de l'armée ukrainienne n'a pas eu lieu, du moins pour l'instant. Mais parallèlement à l'attaque contre Gorlovka on rapporte une concentration de militaires ukrainiens près de la ligne de démarcation avec la République populaire de Lougansk (LNR). On affirme que «l'armée ukrainienne a formé un puissant groupe de choc blindé du côté de la ville de Stchastie et de Stanista Louganskaïa avec plusieurs dizaines de chars, des centaines de véhicules blindés d'infanterie, ainsi que des milliers de soldats entièrement équipés et armés.»

    Selon certains observateurs, Kiev espère qu'à l'approche de la Coupe du monde de football en Russie les républiques du Donbass n'engageront pas d'activités militaires intensives pour riposter aux provocations des militaires ukrainiens. Ils s'estiment donc en droit de sévir dans la «zone grise» et de bombarder impunément les habitations des civils, d'après Vzgliad.

    Selon une autre hypothèse, les militaires et les politiciens ukrainiens profitent ouvertement de la suspension des négociations entre la Russie et les USA annoncée la semaine dernière par le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine.

    Andreï Pourguine, ancien vice-premier ministre de la DNR, y voit encore deux raisons supplémentaires. Premièrement, les conditions météorologiques: «Tout a séché et le matériel peut circuler». Deuxièmement, il faut tenir compte du contexte politique. «D'abord la réunion du Format Normandie sans Poutine, puis la rencontre de Poutine avec Merkel pour évoquer le projet d'envoi de casques bleus, et ensuite le Conseil de sécurité, énumère Andreï Pourguine. Et quel que soit le futur agenda politique, l'Ukraine aggrave toujours la situation pour engager un marchandage politique, pour imposer son propre agenda.»

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)

    Lire aussi:

    Donetsk demande aux organisations internationales d’empêcher les provocations de Kiev
    Donbass: Kiev fait décoller son aviation (vidéo)
    Tirs aux mortiers entre des unités des forces armées ukrainiennes dans le Donbass
    Tags:
    aggravation, situation, République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), Donetsk, Ukraine, Gorlovka, Donbass
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik