Ecoutez Radio Sputnik
    la marine chinoise

    Les USA ont «jeté» la Chine hors des exercices navals

    © REUTERS / Akhtar Soomro
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)
    29555

    Washington a annulé son invitation envoyée à la marine chinoise pour participer aux plus grandes manœuvres multinationales près d'Hawaï. Alors que Pékin avait accepté d'envoyer ses navires encore en janvier. Les Américains motivent leur décision par la création de nouvelles bases chinoises dans les îles contestées de la mer de Chine méridionale.

    Selon les experts, Donald Trump espère obtenir des concessions de la Chine en renforçant la pression tant bien dans le domaine militaire que commercial, écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Le porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Chris Logan, n'a pas mentionné concrètement quelles autres mesures pourraient être prises par le gouvernement américain, tout en soulignant qu'il existe des preuves tangibles que la Chine a déployé des missiles antinavires, antimissiles et des brouilleurs électroniques sur les territoires litigieux des îles Spratleys.

    Les exercices de la «ceinture du Pacifique» qualifiés de plus grandes manœuvres navales internationales du monde par les médias sont organisés à Hawaï tous les deux ans en juin et en juillet. La Chine y a participé en 2014 et en 2016. La dernière fois, 26 pays avaient envoyé leurs marins à Hawaï.

    Les USA ne veulent pas laisser la mer de Chine méridionale sous le contrôle de Pékin. Cette année Washington a organisé deux opérations pour la «protection de la liberté de navigation». En mars, un destroyer américain a navigué près du récif artificiel pris par la Chine aux Philippines. D'après la revue Politico, Trump estime que le Président chinois Xi Jinping enfreint sa promesse de ne pas militariser l'île des Spratleys. Les raids des navires américains sont censés montrer que Washington ne s'y résignera pas.

    Selon le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi, la décision d'annuler les exercices montre que les USA sont négativement disposés (par rapport à la Chine). Néanmoins, les deux pays doivent entretenir des relations stables et saines. Ils doivent respecter les intérêts l'un de l'autre. Concrètement les Etats-Unis doivent reconnaître la nuisance des exigences d'indépendance de Taïwan et respecter le principe de la Chine unie pour entretenir la stabilité dans le détroit de Taïwan, écrit l'agence Xinhua.

    Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré de son côté que les USA continuent de reconnaître l'existence de la Chine unie tel que c'était reflété encore à la fin des années 1970 dans les déclarations sino-américaines conjointes.

    Par ailleurs, en ignorant les protestations de la Chine l'administration de Donald Trump continue de vendre des armes à Taïwan. Elle a également approuvé une loi autorisant les hauts fonctionnaires américains à visiter l'île.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    exercices navals, marine, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik