Ecoutez Radio Sputnik
    Yuans et dollars

    Dédollarisation: l’Afrique veut plus de yuans

    © REUTERS / Jason Lee
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    14411

    La dédollarisation du monde s’accélère dans un contexte où les autorités américaines engagent des actions de plus en plus agressives dans pratiquement toutes les régions de la planète.

    Pratiquement chaque initiative de Donald Trump torpille la confiance en l'hégémonie du dollar et unit de plus en plus les États dans la lutte contre l'ordre mondial unilatéral, écrit mercredi le site Vestifinance.

    La Chine a récemment introduit des contrats pétroliers à terme en yuans et veut bientôt élargir cette pratique au marché des métaux. Le leader turc Recep Tayyip Erdogan appelle les citoyens à renoncer au dollar, l'Europe veut payer le pétrole iranien en euros, alors que la Russie et la Chine ont déjà commencé à utiliser leurs devises nationales dans les opérations bilatérales.

    Cette tendance s'accentue. L'agence de presse chinois Xinhua annonce que les responsables de beaucoup de pays africains — notamment des principales économies du continent — soulignent la nécessité d'élargir les transactions en yuans.

    Ces derniers estiment que l'utilisation de la monnaie chinoise dans les transactions doit être élargie au regard de l'influence grandissante de Pékin sur l'économie et le commerce dans la région.

    Les directeurs adjoints des banques centrales des pays d'Afrique de l'Est et du Sud (MEFMI) se sont réunis récemment à l'occasion d'un forum économique.

    «Notre conclusion commune est qu'il nous faut utiliser plus activement le yuan, a souligné après le forum Caleb Fundanga, directeur exécutif de l'Institut de management macroéconomique et financier. Comme nous travaillons de plus en plus avec la Chine, il est tout à fait logique d'utiliser la devise du pays avec lequel nous avons des échanges. Nous avons utilisé le dollar américain et l'euro par le passé, mais voulons actuellement élargir le rôle de la monnaie chinoise. Cela répond à nos intérêts et permettra de réduire la volatilité».

    Qui plus est, l'utilisation du yuan semble judicieuse car la Chine octroie activement des crédits aux pays de la région africaine.

    Selon Caleb Fundanga, certains pays paient déjà les produits et les services chinois en yuans.

    Les experts évoquent la possibilité de recourir aux swaps de change, comme dans le cas du Nigeria. Ainsi, le Nigériens qui se rendaient en Chine, pouvaient obtenir sans problèmes les yuans dans leurs banques locales.

    De plus en plus d'experts reconnaissent que la domination du dollar est la raison principale des crises financières et économiques globales. Le processus de renoncement au dollar est très lent et très compliqué, mais il est déjà enclenché — ce que personne ne peut sérieusement nier.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)

    Lire aussi:

    Le yuan gagne du terrain en Afrique
    Le pétroyuan va-t-il bientôt remplacer le pétrodollar?
    Le yuan, arme principale dans la guerre commerciale Chine-USA
    Tags:
    dollar US, yuan, Afrique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik