Ecoutez Radio Sputnik
    Chine

    La Chine envisagerait de changer le marché des matières premières en sa faveur

    © Sputnik . Maria Tchapligina
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    1170

    Depuis quelques mois, les bourses chinoises ont ouvert aux acteurs internationaux l’accès au marché des contrats à terme sur plusieurs matières premières principales, ce qui reflète la volonté de la deuxième économie du monde de renforcer son influence à l’étranger.

    La Chine a lancé en mars les contrats à terme sur le pétrole en yuans à la bourse de Shanghai. En mai, elle a offert aux investisseurs étrangers l'accès aux contrats à terme sur le minerai de fer à la bourse de Dalian, écrit jeudi le site VestiFinance.

    Cette liste a récemment été élargie par les contrats à terme en dollars sur l'oléine de palme (la fraction liquide de l'huile de palme) à la bourse de la région Asie-Pacifique (APEX) à Singapour.

    «Aujourd'hui, le marché chinois ressemble plutôt à un marché intérieur. Nous envisageons désormais d'internationaliser le marché chinois des contrats à terme», souligne le directeur général d'APEX, Eugene Zhu.

    Il ne cache pas la volonté de sa bourse d'aider la Chine à transformer le yuan en devise internationale et de contribuer à la mise en œuvre de l'initiative chinoise «La Ceinture et la Route».

    La bourse de Singapour propose déjà des contrats à terme sur le minerai de fer et voudrait lancer des contrats sur l'acier. Les autorités locales ne considèrent pas les contrats à terme singapouriens et chinois comme concurrents, mais comme des titres complémentaires.

    La communauté financière internationale reste pourtant sceptique quant à la viabilité des contrats à terme chinois sur le pétrole et le minerai de fer en yuans, car la monnaie chinoise n'est pas complètement ouverte au monde.

    Malgré un grand nombre d'inquiétudes, les Chinois espèrent que l'importante base commerciale du pays permettra de créer un nouveau marché à forte liquidité, d'attirer les acteurs internationaux et d'introduire de nouveaux standards internationaux.

    «Les bourses ont un potentiel de changement du comportement des clients dans le domaine des investissements, mais ce changement est un processus à long terme», fait remarquer Eugene Zhu.

    La Chine, premier importateur de matières premières au monde, veut jouer un rôle plus important dans la formation des prix et ne pas être obligée d'effectuer des transactions à des heures peu opportunes.

    Lors d'un forum industriel à Singapour, Liu Zhenjiang, secrétaire général de l'association métallurgique chinoise, a souligné la nécessité de créer plusieurs standards internationaux pour garantir une formation plus juste des prix.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)

    Lire aussi:

    Le pétroyuan va-t-il bientôt remplacer le pétrodollar?
    La Chine veut bousculer la domination du dollar sur le marché pétrolier
    Pétrole brut: les contrats à terme libellés en yuans dévaloriseront le dollar
    Tags:
    marché, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik