Ecoutez Radio Sputnik
    Orlan-10

    Les drones russes à la conquête des marchés étrangers

    © Sputnik . Eugeny Biyatov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    0 180

    Après une très longue période d’incertitude, les concepteurs russes de drones ont non seulement réussi à satisfaire globalement les demandes du Ministère russe de la Défense, mais aussi à lancer la promotion de leurs appareils à l’étranger.

    Fin mai 2018, les concepteurs russes de drones ont présenté les nouveaux drones Orlan-10E et Orion-E lors du salon international de l'armement KADEX-2018 au Kazakhstan, écrit vendredi 8 juin le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    ​S'il était équipé d'armes aériennes, l'Orion-E, nouvel appareil du catalogue de l'entreprise Rosoboronexport, pourrait devenir le premier drone russe de renseignement et de frappe de classe MALE (altitude moyenne, mais durée importante de vol) capable de concurrencer les appareils américains, israéliens et chinois sur le marché international. 

    L'Orlan-10E, qui a été dévoilé au monde lors du KADEX-2018, représente une autre classe de drones. Il s'agit de la version d'exportation du drone polyvalent Orlan-10, l'un des appareils les plus demandés dans l'armée russe, auquel ont été apportées de nombreuses modifications techniques et de logiciel qui améliorent considérablement ses capacités.

    ​Les Orlan sont utilisés par les militaires et les services d'urgence russes depuis 2010. Ces appareils ont été exploités lors des manœuvres militaires et ont été grandement appréciés au cours des opérations en Syrie. Ces drones peuvent également être utilisés dans la lutte radioélectronique: ils sont capables de mettre hors service les appareils de l'ennemi, de les «aveugler» et de prendre le contrôle des équipements, ce qui est surtout important dans le contexte des conflits armés de l'époque contemporaine. 

    Le drone Orlan-10E pèse 18 kg. Son envergure d'aile se chiffre à 3,1 m, et sa distance maximale de vol atteint 300 km à une vitesse de 70-150 km/h. L'Orlan-10E peut résister à un vent soufflant jusqu'à 15 m/s et dispose de canaux de communication protégés. Le modèle d'exportation est doté d'un moteur à combustion interne qui lui permet de voler pendant 10 heures.

    L'Orlan-10E peut être utilisé par l'armée (ainsi que par d'autres structures de force) afin d'accomplir un large éventail d'objectifs concernant la protection des frontières, des eaux territoriaux, des aérodromes et des bases militaires, ainsi que le renseignement, la détection de cibles, la correction du feu, la retransmission des communications et l'accompagnement des convois militaires. Il peut également être utilisé pour assurer l'ordre public ou dans les situations d'urgence et dans d'autres cas nécessitant la surveillance de territoires importants.

    Toutes les informations sont transférées au poste de contrôle au sol via des canaux chiffrés et protégés contre le brouillage, ce qui est crucial dans le cas où l'adversaire possède des moyens modernes de lutte électronique. 

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)

    Lire aussi:

    La Russie teste un drone de combat silencieux comme une souris
    Pigeon voyageur aux ailes de plastique: quels métiers exercent déjà les drones?
    «Le tsar nucléaire»: la puissance du croiseur Pierre le Grand
    Tags:
    drone, Orlan-10 (drone), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik