Ecoutez Radio Sputnik
    Le yuan, arme principale dans la guerre commerciale Chine-USA

    Le yuan, arme principale dans la guerre commerciale Chine-USA

    © Sputnik . Alexandr Demyanchuk
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    2210

    L'escalade des frictions commerciales entre les États-Unis et la Chine crée une intrigue autour du yuan. Quelle stratégie choisira la Banque centrale chinoise?

    Le cours du yuan par rapport au dollar ne se porte manifestement pas bien: il a atteint son minimum depuis cinq mois face au risque de guerre commerciale, écrit jeudi le site d'information Vestifinance.ru. Dans le même temps, le yuan se renforce continuellement dans le panier de monnaies pondéré, étant donné que d'autres devises chutent encore plus par rapport au dollar. Les avis des analystes divergent quant à la manière dont les autorités chinoises, qui maintiennent leur contrôle sur le cours de la monnaie nationale, réagiront à cette dynamique, écrit Bloomberg.

    Eddy Chong, stratège des monnaies asiatiques chez Standard Chartered Plc, s'attend à ce que Pékin continue de contenir la baisse du yuan par rapport au dollar pour permettre à la monnaie nationale de se renforcer davantage dans le panier pondéré.

    «Pour l'instant, est plus important pour la Chine de stabiliser le cours dollar-yuan pour s'assurer que les attentes de dévaluation du yuan ne réapparaissent pas sur le marché», explique l'expert.

    Zhang Ming, économiste en chef de Ping An Securities, pense que la Banque centrale adoptera une autre approche et permettra au yuan de s'affaiblir par rapport au dollar, en stabilisant le cours dans le panier. «Bien que cela puisse inciter à la baisse de la monnaie chinoise, les autorités ne doivent pas être préoccupées par le reflux des fonds parce que des restrictions sévères sur les mouvements de capitaux restent en vigueur dans le pays», précise l'expert.

    La semaine dernière, les USA ont annoncé l'adoption de taxes sur plusieurs produits chinois, ce à quoi la Chine a immédiatement réagi. Lundi, Donald Trump s'est dit prêt à élargir la liste des marchandises visées, mais cette fois aussi les Chinois ont immédiatement réagi en promettant des démarches réciproques tout en qualifiant les actions de Trump de «chantage».

    «J'ai chargé aujourd'hui le représentant des USA dans les négociations commerciales de faire une liste de marchandises chinoises pour un montant de 200 milliards de dollars, afin de décréter des taxes supplémentaires à hauteur de 10%. Il faut entreprendre des démarches supplémentaires pour inciter la Chine à changer sa pratique déloyale, à ouvrir son marché aux produits américains et à accepter des relations commerciales plus équilibrées avec les États-Unis», a déclaré le locataire de la Maison Blanche.

    Ainsi, maintenant que les jeux sont faits et qu'aucun des dirigeants ne reculera, le plus important est de savoir comment la Chine répondra aux USA tout en minimisant le préjudice pour l'économie chinoise.

    Il existe différentes options, mais pratiquement toutes sont liées au cours du yuan. En réagissant aux taxes, les Chinois pourraient assouplir les conditions financières en aidant ainsi leurs entreprises. Mais cela comporte des difficultés. Ces derniers temps, au contraire, la Chine durcit sa politique pour balayer les «bulles» propagées, notamment sur le marché immobilier.

    La Banque populaire de Chine pourrait réagir plus fermement en dévaluant considérablement le cours du yuan, ce qui serait très préjudiciable pour les USA mais comporterait aussi des risques significatifs pour la Chine-même.

    Enfin, la Chine pourrait vendre massivement ses obligations américaines, dont elle détient 1.200 milliards de dollars. Ce serait une mesure extrême mais très efficace.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)

    Lire aussi:

    Le yuan vise le piédestal des monnaies mondiales
    Le yuan gagne du terrain en Afrique
    Guerre commerciale: la Chine va abattre son principal atout
    Tags:
    monnaie, yuan, guerre commerciale, Donald Trump, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik