Ecoutez Radio Sputnik
    Goldman Sachs

    Goldman Sachs: les risques d'une guerre commerciale se matérialisent

    © AP Photo / Richard Drew
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    9141

    La nervosité monte d'un cran auprès des investisseurs, qui constatent que la rhétorique de la guerre commerciale prend une forme de plus en plus concrète, a déclaré Sheila Patel, directrice générale de Goldman Sachs Asset Management International.

    «Nous avons atteint une étape où, semble-t-il, des choses concrètes font leur apparition. Nous sommes devenus plus prudents, tout comme nos investisseurs», a déclaré Sheila Patel à Bloomberg Television.

    L'escalade de la tension dans le commerce a entraîné lundi la plus forte chute des actions américaines depuis début avril, après que les menaces du président américain Donald Trump concernant les mesures supplémentaires ont reçu en réponse des promesses de contremesures de la Chine et de l'UE, écrit le portail Vestifinance. La plus grande vente a été observée dans le secteur technologique après l'annonce que le ministère américain des Finances proposerait de restreindre les investissements des compagnies liées à la Chine dans les technologies élaborées par les USA.

    Les craintes des investisseurs sont d'autant plus grandes que les compagnies commencent à rapporter les conséquences réelles des taxes. Le célèbre fabricant de motos Harley Davidson a déjà annoncé qu'il délocaliserait une partie de sa production à l'étranger.

    La Chine et l'UE sont convenues de s'opposer résolument à l'unilatéralisme et au protectionnisme, ainsi que d'empêcher que cette pratique impacte l'économie mondiale, voire conduise à la récession.

    La semaine dernière, Donald Trump a déclaré avoir chargé son représentant commercial de préparer une liste de marchandises chinoises représentant un total de 200 milliards de dollars, qui pourraient être frappées par des taxes supplémentaires de 10%.

    Il a formulé cette demande après l'approbation par Pékin d'une taxe supplémentaire de 25% sur 659 produits américains pour un montant avoisinant 50 milliards de dollars. Les actions de Pékin étaient elles-mêmes une réaction à l'adoption par les États-Unis de taxes de 25% sur les produits importés de Chine pour 50 milliards de dollars.

    Vendredi, l'UE a adopté une taxe de 25% sur les marchandises américaines pour 2,8 milliards d'euros en réponse aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium. Ce à quoi le président américain a réagi en menaçant d'introduire des taxes supplémentaires sur les voitures en provenance d'Europe.

    Par le passé, les déclarations sur les mesures commerciales n'entraînaient pas toujours des actions réelles, ce qui signifiait que les investisseurs pouvaient être plus détendus. A présent, les agissements des USA pourraient être effectivement de grande ampleur, ce qui provoque une réaction de la Chine et de l'UE. «C'est cette réaction et la réponse potentielle des USA qui rendent les investisseurs bien plus nerveux», a conclu Sheila Patel.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)

    Lire aussi:

    À la guerre comme à la guerre: la Chine liquide ses obligations américaines
    Les USA font le bilan des pertes causées par la guerre commerciale
    Guerre commerciale sans fin: Trump menace Pékin de nouvelles taxes faramineuses
    Tags:
    risques, guerre commerciale, Goldman Sachs Group Inc, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik