Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et  Kim Jong-Un

    La Corée du Nord mène-t-elle Trump en bateau?

    © REUTERS / Anthony Wallace
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)
    1373

    Moins d'un mois s'est écoulé depuis la signature d'un accord entre la Corée du Nord et les États-Unis, mais de toute évidence cela n'a pas permis d'accroître la confiance entre les deux pays.

    Pyongyang termine les travaux d'agrandissement de son site de production de missiles balistiques, rapporte The Wall Street Journal se référant aux experts qui ont analysé les photos satellites. Les spécialistes de l'Institut Middlebury d'études internationales de Monterey ont comparé les images satellites d'avril et de juin 2018: ils ont conclu que pendant que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se rencontraient à Singapour, Pyongyang terminait l'aménagement extérieur du site de Hamhung, écrit mardi le site d'information Gazeta.ru.

    Le quotidien fait remarquer que Pyongyang poursuit ses programmes de production d'armements bien que les USA exigent leur cessation.

    Le représentant du département d'État américain s'est refusé à tout commentaire, précisant qu'il continuait de surveiller la Corée du Nord.

    Le WSJ n'est pas le seul journal américain affirmant que la Corée du Nord poursuit l'élaboration d'armements: la modernisation du programme nucléaire de Pyongyang fait l'objet de communiqués réguliers.

    La veille, le quotidien The Washington Post avait écrit que la Corée du Nord n'avait pas l'intention de renoncer entièrement à l'arme nucléaire et cherchait à cacher aux USA le nombre réel d'ogives, de missiles et de sites militaires à sa disposition.

    D'après les sources du journal, Pyongyang n'a effectivement pas l'intention de procéder à la dénucléarisation totale de la péninsule coréenne. Après le sommet du 12 juin entre Donald Trump et Kim Jong-un, les renseignements ont conclu que la Corée du Nord cherchait un moyen de dissimuler une partie de son arsenal nucléaire.

    De son côté, la chaîne CNBC affirme que malgré l'entente sur la dénucléarisation, la Corée du Nord améliore activement son unique centre de recherche nucléaire de Yongbyon.

    «Mais peut-on croire ces communiqués?», s'interroge Constantin Asmolov, expert du Centre d'études coréennes à l'Institut de l'Extrême-Orient affilié à l'Académie des sciences de Russie.

    L'expert souligne que les informations concernant la poursuite des travaux nucléaires en Corée du Nord sont majoritairement relayées par les médias américains fermement opposés à Donald Trump. De plus, leurs informations sont fournies par des «sources anonymes bien informées des renseignements».

    «Cela prête à penser que ces médias sont prêts à tout pour inventer quelque chose afin de montrer au monde entier que Trump ne maîtrise pas la situation et qu'il n'est pas un président digne et compétent. Il faut présenter la situation comme si le dirigeant américain s'était trompé et que la Corée du Nord l'avait mené en bateau comme certains s'y attendaient», explique Constantin Aslomov.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)

    Lire aussi:

    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Vent de changement nord-coréen: cinq questions avant de dénucléariser Pyongyang
    USA vs. Chine: qui torpille en réalité la dénucléarisation de la péninsule de Corée?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik