Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    La Crimée ouvre les portes de l’UE

    © Sputnik . Alexei Pavlishak
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
    3382

    La Russie et la Slovaquie sont convenues de créer une Chambre de commerce euro-criméenne pour établir la coopération d'affaires entre la péninsule et les pays de l'Union européenne.

    Le bureau de la Chambre de commerce euro-criméenne siégera à Bratislava et sera enregistré auprès du ministère slovaque de l'Intérieur, informent le président de la fondation «Crimocongrès» Roustam Mouratov, le député slovaque Peter Marcek et l'entrepreneur Roman Buso, qui ont signé un accord constitutif. Andreï Nazarov, coprésident du comité d'organisation du Forum international de Yalta, espère que la création de telles organisations deviendra une «porte d'entrée» pour les produits criméens en UE, écrit jeudi 2 août le quotidien Izvestia.

    Une délégation slovaque de 12 personnes est arrivée en Crimée ce 1er août. La visite de ce groupe dirigé par le député Peter Marcek durera jusqu'au 3 août. Le principal résultat des réunions d'affaires de la première journée a été la signature de l'accord constitutif de la Chambre de commerce euro-criméenne.

    «C'est un événement historique. La création de cette association permettra d'établir des relations commerciales avec la Crimée — région que les pays occidentaux cherchent à isoler par tous les moyens ces dernières années. L'organisation sera dotée d'un statut officiel car elle sera enregistrée auprès du ministère de l'Intérieur de notre pays», explique le député Peter Marcek.

    Symboliquement, le bureau de l'organisation se trouvera à l'hôtel Krym de Bratislava, souligne Roman Buso, le propriétaire de l'établissement.

    Et de poursuivre: «Notre objectif est d'établir la coopération entre la Crimée et l'Europe. Nous avons l'intention d'apporter une aide consultative. Autrement dit, tout entrepreneur souhaitant développer les affaires avec la péninsule pourra téléphoner et obtenir les informations dont il a besoin — comment développer les affaires avec les partenaires criméens, quels sont les risques et les avantages, et ainsi de suite. Nous espérons que d'autres capitales européennes accueilleront prochainement de telles chambres de commerce.»

    «A l'heure actuelle, la fondation élabore de nouveaux outils d'accompagnement des projets d'investissement appelés à relancer les relations économiques entre la Crimée et les pays européens», indique Roustam Mouratov.

    «A terme, elles permettront de projeter les possibilités d'investissement de la Crimée sur l'ensemble du territoire de l'UE. Nos collègues slovaques ont l'intention de développer cette initiative non seulement dans leur pays, mais également dans d'autres États de l'Union. La Crimée et la Slovaquie ont un grand potentiel de coopération dans des domaines tels que l'agriculture, le tourisme, la construction et le secteur industriel», explique Andreï Nazarov.

    Ces dernières années, la Crimée est de plus en plus attractive pour les investisseurs étrangers. L'entrée en vigueur en 2015 de la loi sur la zone de libre-échange en Crimée y a beaucoup contribué. En avril 2018, le 4e Forum international de Yalta a été visité par des hommes d'affaires syriens qui avaient fait part de leur projet d'investir dans le secteur agroindustriel de la région. Des entrepreneurs irlandais ont l'intention d'investir près de 100 millions d'euros dans la réalisation de projets de développement, notamment dans la construction d'hôtels sur la côte criméenne. Un accord a été signé avec des représentants italiens pour cultiver des olives et produire de l'huile d'olive sur la péninsule. De plus, plusieurs villes européennes ont organisé l'an dernier des présentations du potentiel d'investissement de la Crimée. Des conférences ont été organisées en Autriche et dans l'enceinte principale du Parlement européen à Bruxelles.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

    Lire aussi:

    Bratislava deviendra-t-il le centre du commerce européen avec la Crimée?
    L’Irlande va investir 100 millions d’euros en Crimée
    Fenêtre sur l’UE: une représentation de la Crimée ouvrirait ses portes à Bruxelles en 2019
    Tags:
    Union européenne (UE), Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik