Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires US en Syrie

    L'armée américaine aurait ressenti les effets de la nouvelle arme russe

    © REUTERS / Rodi Said
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (août 2018) (29)
    4425416

    La Russie a profité de l'opération militaire en Syrie pour tester de nouveaux armements. Les moyens russes de guerre électronique se sont montrés efficaces, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    «Au nord-est de la Syrie, nous avons été confrontés à une résistance jamais vue sur les ondes», a déploré le colonel américain Brian Sullivan, dont l'unité a opéré par le passé en Afghanistan, en Irak, au Koweït et en Syrie, faisant allusion aux capacités des Russes, écrit vendredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Le colonel a ajouté pourtant que les nouveaux défis étaient un «excellent entraînement» pour ses soldats.

    Mais les experts ne sont pas aussi optimistes. Les moyens de guerre électronique modernes de la Russie sont puissants, mobiles, et peuvent être installés sur des véhicules blindés et des avions pour attaquer des cibles à des centaines de kilomètres.

    «Soudainement tous vos équipements tombent en panne. Vous ne pouvez pas demander un appui ou avertir d'une attaque ennemie parce que vos radars sont bloqués et ne voient rien. Cela peut être plus dangereux qu'une arme traditionnelle parce qu'il n'y a pas de protection contre celle-ci», a déclaré à Foreign Policy Laurie Moe Buckhout, colonelle à la retraite.

    Daniel Goure, expert en sécurité nationale du Lexington Institute, a ajouté que les systèmes russes de guerre électronique pouvaient non seulement bloquer les canaux de liaison, mais également changer les données:

    «Le fait est qu'ils sont réellement capables de déformer l'image opérationnelle sur le champ de bataille, ce qui peut entraîner des conséquences terrifiantes.»

    Entre autres, la Russie utilise en Syrie les tout nouveaux systèmes de guerre électronique Leer-3, Krassoukha et Moskva, d'après Rossiïskaïa gazeta. Le premier est capable de brouiller la liaison satellite ou d'envoyer des SMS, par exemple avec un appel à se rendre. Krassoukha brouille les radars au sol, dans les airs et dans l'espace. Le système Moskva fonctionne en régime passif — tout en restant invisible pour l'ennemi, il scanne les ondes en captant le rayonnement des avions, des missiles de croisière et même des munitions guidées. Les données recueillies sont transmises à d'autres systèmes de guerre électronique qui prennent en charge le brouillage des cibles.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (29)

    Lire aussi:

    Bouclier contre les frappes spatiales: la Russie teste un système de guerre électronique
    La Russie teste avec succès son dernier système de guerre électronique
    Pourquoi les systèmes de guerre électronique russes gênent-ils les militaires US?
    Tags:
    armements, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik