Ecoutez Radio Sputnik
    Rashida Tlaib

    La première femme musulmane rentrera au Congrès américain

    © AP Photo / Al Goldis
    Lu dans la presse
    URL courte
    Kommersant
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
    547

    Une femme musulmane a été élue pour la première fois à la Chambre des représentants du Congrès américain. Rashida Tlaib, avocate d'origine palestinienne, a décroché un siège de congressiste après les primaires dans l’État du Michigan.

    Comme elle n'est pas en concurrence avec des rivaux d'autres partis, les élections au Congrès en novembre ne changeront pas ce résultat.

    Rashida Tlaib, 42 ans, a remporté les primaires dans la 13e circonscription de l'État du Michigan en tant que candidate du parti démocrate, écrit le quotidien Kommersant. Elle est la première femme musulmane qui rentrera au Congrès américain.

    Avec 33,2% des suffrages, elle a devancé de 4% la présidente du conseil municipal de Detroit Brenda Jones. Aucun candidat indépendant ni du parti républicain n'ayant participé aux primaires, Rashida Tlaib n'aura donc pas de concurrents et elle représentera à coup sûr le Michigan à la Chambre des représentants du Congrès.

    Les élections de mi-mandat se tiendront en novembre 2018, parallèlement aux élections des gouverneurs dans plusieurs États.

    L'aînée des 14 enfants d'une famille d'immigrés palestiniens, Rashida Tlaib, a commencé sa carrière politique en 2008 quand elle a remporté la victoire aux élections à la Chambre des représentants du Michigan. Elle disait ne pas vouloir se lancer dans la politique, préférant le travail social, mais elle a été convaincue par son prédécesseur Steve Tobocman, originaire de la communauté juive, dont elle était la stagiaire et assistante depuis 2004. Ils se sont rencontrés quand Rashida Tlaib travaillait au Centre communautaire arabe pour apporter des services d'avocat aux migrants.

    Elle a participé, par ailleurs, aux protestations contre Donald Trump pendant sa campagne électorale.

    Cette année, au moins 173 femmes-candidates se présenteront aux élections de mi-mandat au Congrès. En 2016, elles étaient 167. 11 femmes se disputeront le poste de gouverneur. Le record précédent (10 femmes) avait été établi en 1994.

    Rashida Tlaib n'est pas la seule femme sous le feu des projecteurs à l'approche des législatives. Par exemple, le 26 juin, un scoop a été provoqué dans les médias américains par Alexandria Ocasio-Cortez, 28 ans, originaire du Bronx: aux primaires démocratiques de New York, elle a devancé le politicien expérimenté Joe Crowley, réélu dix fois et auquel on prédisait le poste de leader des Démocrates. Si Alexandria Ocasio-Cortez était élue au Congrès, elle deviendrait la plus jeune femme de l'histoire à siéger à la Chambre des représentants.

    Au Texas, aux élections au poste de gouverneur, le parti démocrate est représenté par Lupe Valdez, qui affiche ouvertement son homosexualité. En cas de victoire, l'État sera dirigé pour la première fois par une représentante de la communauté LGBT, et à la fois la première Latino-Américaine. La démocrate Stacey Abrams pourrait devenir la première gouverneure afro-américaine de l'État de la Géorgie.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

    Lire aussi:

    Coïncidence? L’homme qui a appelé à tuer un prince britannique attaqué au couteau
    Retour sur la campagne victorieuse de Donald Trump, un an après son triomphe
    «La Russie est une justification pour les démocrates qui ont perdu les élections»
    Tags:
    musulmans, femme, Congrès des États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik