Ecoutez Radio Sputnik
    Sous-marin Vladimir Monomakh

    La marine américaine se prépare à la rivalité avec la Russie dans le nord de l'Atlantique

    © Sputnik . Ильдус Гилязутдинов
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
    7418
    S'abonner

    Les amiraux américains craignent la marine russe qui, selon eux, représente une menace potentielle dans les eaux du nord de l'Atlantique, écrit mardi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    A présent, c'est la rivalité avec la Chine et la Russie qui est devenue l'axe central de l'activité de la flotte américaine, et non la lutte contre le terrorisme, estime Rossiïskaïa gazeta.

    Ainsi, le nouveau commandant de la flotte sous-marine des USA et du commandement sous-marin de l'Otan, le vice-amiral Charles Richard a appelé ses subordonnés à «se préparer pour la bataille». C'est ce qu'a rapporté la revue The National Interest.

    «Seulement en étant préparés à la bataille nous pouvons espérer l'éviter. Si nous ne pouvons pas l'éviter, notre attention attend de nous la victoire. Nous ne devons pas décevoir ces espoirs», a déclaré le vice-amiral.

    L'amiral John Richardson, commandant de la marine, s'est également prononcé en faveur de ce concept. Et d'ajouter que l'activité de la marine russe dans le nord de l'Atlantique était à son apogée depuis 25 ans. Alors que l'amiral James Foggo III avait qualifié en 2016 la tension dans les relations russo-américaines de «quatrième bataille dans l'Atlantique».

    «Aujourd'hui, la flotte sous-marine russe à nouveau efficace la plus sophistiquée sur le plan technologique et disposant d'un personnel qualifié, nous lance un défi. Les sous-marins russes naviguent dans l'Atlantique, ils testent la résistance de notre défense, lancent un défi à notre domination en mer et se préparent aux batailles sous-marines qui leur apporteront l'avantage dans tout futur conflit», a déclaré l'amiral Foggo.

    C'est pourquoi en mai 2018 le Pentagone a rétabli l'activité de la 2e flotte, qui patrouillera le long de la côte Est des Etats-Unis, ainsi que dans tout l'océan Atlantique.

    A noter que les collègues de l'Otan partagent les craintes du commandement de la marine américaine. En décembre 2017, le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg a déclaré que l'activité des sous-marins russes était au plus haut niveau depuis la Guerre froide.

    Dans une interview au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'analyste Thomas Gutschker a cité l'exemple d'une opération avec la participation du sous-marin Krasnodar, surnommé «trou noir» par les militaires de l'Otan pour sa faible émission de bruit. Pour le suivre l'Otan avait dû faire recours aux forces disproportionnées — quatre frégates et plusieurs avions de lutte anti-sous-marine. 

    En Méditerranée le sous-marin est parti en immersion pour faire surface uniquement afin de tirer des missiles Kalibr contre les cibles des terroristes internationaux en Syrie. Après quoi le bâtiment a joué au chat et à la souris avec la flotte de l'Otan avant de rejoindre sa base en mer Noire.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

    Lire aussi:

    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Le Pentagone réagit aux menaces turques de fermer la base aérienne d’Incirlik
    Jets de projectiles et feux d’artifice: des policiers ont été victimes d’un guet-apens dans l’Oise
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Tags:
    concurrence, sous-marin, Kalibr, OTAN, Atlantique, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik