Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
4110
S'abonner

Mercredi 22 août à Berlin, la police a arrêté Magomed-Ali S., 31 ans, soupçonné de préparer un attentat. L'enquête indique que ce ressortissant russe avait un complice français arrêté à Marseille en 2017 et détenu en France.

Le parquet allemand a annoncé que le malfaiteur arrêté mercredi était de citoyenneté russe. L'ambassade russe tente d'établir son identité, écrit jeudi 23 août le site de la chaîne RT.

Selon l'enquête, cet extrémiste préparait un «grave crime contre l'Allemagne»: un attentat à la bombe. Il a été établi que Magomed-Ali S. disposait d'une quantité suffisante de peroxyde d'acétone pour fabriquer une bombe, mais l'explosif n'a pas encore été retrouvé. La perquisition de l'appartement du suspect n'a rien donné, 

L'enquête indique que le ressortissant russe avait un complice, Clément B., arrêté à Marseille en avril 2017 et actuellement détenu en France.

Ce Clément B. aurait tenté de préparer un attentat en France à l'approche de l'élection présidentielle. La police avait découvert chez le suspect plusieurs types d'armes à feu, ainsi que 3 kg de peroxyde d'acétone. Plusieurs autres personnes ont été arrêtées en France dans le cadre de cette affaire.

D'après l'enquête, Magomed-Ali S. possédait également des explosifs et comptait lui-même fabriquer une bombe.

Les forces de l'ordre allemandes ont longtemps surveillé l'homme et son complice, et les plans des terroristes ont pu être déjoués: la préparation de l'attentat a été suspendue après l'arrestation de Clément B. en 2017.

L'ambassade de Russie en Allemagne a déclaré qu'elle étudiait les détails de l'affaire pénale visant le ressortissant russe.

En conférence de presse à Berlin, la porte-parole du ministère allemand de l'Intérieur n'a pas dévoilé les détails de l'opération, notant que l'enquête était en cours. «Si des détails supplémentaires apparaissaient, seul le parquet serait habilité à les divulguer», a-t-elle ajouté.

Certains médias supposent que Magomed-Ali S. et son complice Clément B. pourraient connaître Anis Amri, qui a perpétré le plus grand attentat en Allemagne de ces dernières années.

En décembre 2016, ce ressortissant tunisien avait percuté la foule de visiteurs du marché de Noël au volant d'un camion, faisant 12 morts et 48 blessés. Le terroriste avait réussi à s'enfuir, mais avait été abattu quelques jours plus tard dans une fusillade avec la police italienne à Milan.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Une «cause extérieure»: le capitaine qui a transporté le nitrate d'ammonium parti en fumée à Beyrouth s’exprime
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
bombe, attentat, Clément B, Anis Amri, Magomed-Ali S, Marseille, Russie, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook