Ecoutez Radio Sputnik
    Chinese President Xi Jinping (C) takes a group photo with Indian Prime Minister Narendra Modi (2nd L), Brazil's President Michel Temer (L), Russian President Vladimir Putin (2nd R) and South Africa's President Jacob Zuma at the West Lake State Guest House ahead of G20 Summit in Hangzhou, Zhejiang province, China, September 4, 2016

    Ce qui se cache derrière le rapprochement militaire entre la Chine et l'Inde

    © REUTERS / Wang Zhao
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
    16602

    L'Inde et la Chine rétablissent leur coopération dans le domaine militaire après le conflit de 72 jours dans l'Himalaya l'an dernier.

    Le Premier ministre indien Narendra Modi s'est entretenu hier à New Delhi avec le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe, en déplacement pour quatre jours en Inde, écrit jeudi le site de la chaîne RT.

    Le chef du gouvernement indien a noté qu'à présent les deux pays régleraient leurs litiges «en les empêchant de dégénérer en conflit». Les experts pensent que la coopération entre Pékin et New Delhi dans le cadre de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et des Brics, ainsi que la ligne de la politique étrangère de Washington, qui cherche à faire pression sur l'Inde, ont contribué à ce rapprochement.

    Pendant l'entretien prévu ce 23 août entre les ministres de la Défense des deux pays, les deux interlocuteurs évoqueront les perspectives d'une patrouille conjointe sur le plateau de Doklam dans l'Himalaya, où un conflit de deux mois s'était déroulé l'an dernier entre les deux pays. C'est ce qu'a rapporté la revue India Today se référant à ses propres sources. De son côté, le quotidien chinois officiel du PCC Renmin Ribao note que la visite actuelle du ministre chinois de la Défense Wei Fenghe en Inde «témoigne du rétablissement des relations dans le domaine militaire».

    Jeudi, selon les médias indiens, les ministres de la Défense de l'Inde et de la Chine évoqueront les perspectives de renforcement de la confiance, la mise en place d'une liaison permanente entre les militaires des deux pays et la reprise des exercices communs suspendus il y a un an.

    Selon Evgueni Gratchikov, expert du Centre d'études du socialisme mondial à l'Académie des sciences sociales de la Chine, Pékin fait un pas en direction de l'Inde et compte s'entendre avec New Delhi sur des questions concrètes concernant le règlement des incidents frontaliers.

    «Ce sont des petits pas pour atteindre un grand objectif: faire en sorte que l'Inde n'adopte pas une position anti-chinoise active», souligne l'expert.

    En septembre 2017, Narendra Modi et le président chinois Xi Jinping avaient évoqué les problèmes des relations bilatérales pendant le sommet des Brics à Xiamen. Et les 27 et 28 avril 2018, les deux dirigeants s'étaient entretenus dans la ville chinoise de Wuhan. C'est alors qu'ils étaient convenus d'une coopération plus étroite pour régler les questions frontalières et «renforcer la communication stratégique».

    D'après l'expert militaire Alexandre Mikhaïlov, directeur du Bureau d'analyse militaro-politique, la pression de Washington sur Pékin, et notamment la guerre commerciale déclarée par le président américain Donald Trump, jouent également leur rôle dans le renforcement des liens entre la Chine et les États voisins, tout particulièrement la Russie et l'Inde.

    «Toutes ces restrictions en matière de taxes poussent la Chine à se rapprocher de ses voisins, y compris la Russie. Nous voyons que la Chine se rapproche militairement de l'Inde. Un dialogue positif a lieu en ce moment, alors qu'il y a quelque temps ces deux pays étaient au bord du conflit», souligne l'expert.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

    Lire aussi:

    L'Inde et la Chine au seuil d'une guerre
    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    «L’Inde ne doit pas céder à des provocations américaines contre la Chine»
    Tags:
    rapprochement, BRICS, Xi Jinping, Narendra Modi, États-Unis, Chine, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik