Ecoutez Radio Sputnik
    Banilieue sud de Damas

    A qui pourrait profiter la prochaine provocation chimique en Syrie?

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
    11242

    Des terroristes ont l'intention de bombarder la commune de Kafr Zita dans la région syrienne d'Idlib avec des munitions contenant du chlore, puis de filmer une vidéo montrant comment ils aident les prétendues victimes.

    C'est ce qu'a annoncé le ministère russe de la Défense, précisant que des «sauveteurs» des Casques blancs participeraient à la mise en scène.

    Soldats US
    © AP Photo / Mindaugas Kulbis
    Les experts interrogés pensent qu'il est prévu d'accuser Damas d'une nouvelle «attaque chimique» pour justifier de nouvelles frappes américaines dans la région, écrit lundi 27 août le site de la chaîne RT. L'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Hadda rappelle que toutes les armes chimiques du pays ont été détruites avec la contribution des USA en 2013, et souligne que les accusations visant la Syrie sont proférées au moment où les forces gouvernementales s'apprêtent à libérer une nouvelle ville des terroristes.

    De nouvelles actions indiquent que les adversaires occidentaux du gouvernement de Bachar el-Assad n'ont plus la volonté ni les capacités d'organiser des provocations plus complexes et véridiques, explique le politologue Vladimir Brouter.

    «Il ne pourrait être question d'une arme chimique parce qu'elle a été entièrement évacuée du territoire syrien — ce à quoi ont, d'ailleurs, participé les Américains eux-mêmes. Bachar el-Assad ne possède pas d'armes chimiques. Elles ont été évacuées et détruites en 2013», rappelle l'expert.

    Selon ce dernier, la nouvelle arme utilisée dans cette provocation sera artisanale et contiendra du chlore.

    «Ces agissements seront coordonnés par l'ONG Casques blancs, qui n'est pas du tout une organisation de maintien de la paix: elle est financée directement depuis Londres et a été créée par un officier britannique. Elle remplit un certain rôle. Ils n'ont même pas besoin de disperser quoi que ce soit, il suffit d'organiser simplement une nouvelle désinformation dans les médias en mettant en scène un «sauvetage» de civils, d'enfants, et ainsi de suite», explique Alexandre Goussev, directeur de l'Institut de planification stratégique.

    La Syrie se prépare à une nouvelle provocation des terroristes qui combattent le gouvernement légitime du Président syrien Bachar el-Assad. Les habitants de la province d'Idlib ont rapporté aux militaires russes que des spécialistes étrangers étaient venus à Khabit pour participer à la mise en scène d'une attaque chimique. Le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a déclaré qu'il était prévu de tirer des obus contenant du chlore sur la commune de Kafr Zita, après quoi les combattants des Casques blancs devraient apporter une aide aux prétendues victimes.

    Plus tôt, l'agence Bloomberg, se référant à quatre sources anonymes, avait rapporté que le conseiller du Président américain à la sécurité nationale John Bolton avait déclaré au secrétaire du Conseil de sécurité de Russie Nikolaï Patrouchev que les USA étaient «prêts à frapper les forces gouvernementales syriennes si elles utilisaient l'arme chimique contre l'opposition». Des négociations se sont tenues à Genève ce 23 août.

    D'après Bloomberg, les USA disposeraient d'informations indiquant que le gouvernement de Bachar el-Assad s'apprêterait à utiliser l'arme chimique contre les combattants de l'opposition à Idlib. Les sources anonymes de l'agence ne précisent toutefois pas d'où Washington tient ces renseignements.

    Le destroyer américain USS The Sullivans est récemment entré dans le golfe Persique avec 56 missiles de croisière à son bord. Au même moment, un bombardier stratégique B-1B, également doté de missiles de croisière air-sol, est arrivé à la base américaine au Qatar.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

    Lire aussi:

    D’où provient l’arsenal chimique de la Syrie si les USA, la France et l’UK l’ont détruit?
    Le Pentagone réagit aux allégations sur une possible attaque contre la Syrie
    Frappe éventuelle contre la Syrie: Moscou se prononce sur «l'avertissement» américain
    Tags:
    attaque chimique, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik