Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump. Photo d'archive

    Trump vs Weinstein: NBC critiquée par le Président

    © REUTERS / Leah Millis
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)
    595

    Donald Trump a menacé la chaîne NBC de lui retirer sa licence après qu'elle a refusé de diffuser l'investigation du détenteur du prix Pulitzer Ronan Farrow concernant les accusations du producteur Harvey Weinstein de violence et de harcèlement sexuel.

    «NBC, c'est des fake news. Elle a commencé à justifier de manière minable son comportement non éthique après avoir «tué» le reportage sur Harvey Weinstein. Je critique depuis longtemps la NBC et ses normes, qui sont pires que chez CNN. Devons-nous nous intéresser à leur licence?», a écrit Donald Trump sur Twitter.

    En août 2017, Ronan Farrow a été nommé à la tête de l'enquête sur l'affaire du producteur Harvey Weinstein, inculpé pour harcèlement sexuel, écrit mercredi le quotidien Gazeta.ru. Huit mois plus tard, il a terminé son travail en réalisant un long reportage rassemblant de nombreux faits et interviews des femmes accusant leur ancien patron.

    Cependant, la NBC a refusé de diffuser ce reportage, provoquant la colère du journaliste. Néanmoins, son investigation a été publiée plus tard dans The New Yorker. Ce reportage a fait beaucoup parler de lui car il citait les noms des victimes supposées de Weinstein: Asia Argento, Mira Sorvino, Rosanna Arquette, Sophie Dix, Lucia Evans, Jessica Barth et Emma de Caunes.

    De son côté, la NBC a souligné qu'aucun de ces noms ne figurait dans le reportage de Ronan Farrow pour la chaîne, ce qui a constitué l'une des raisons du refus de le diffuser. Selon la chaîne, l'enquête du journaliste était incomplète, et peu de faits confirmaient ses conclusions.

    Néanmoins, un nouveau scandale a éclaté ces derniers jours autour du conflit du journaliste avec la chaîne quand l'ancien producteur de la NBC Rich McHugh a déclaré que l'investigation de Farrow était exhaustive et appuyée par des preuves, mais que la haute direction de la chaîne avait tout simplement décidé de bloquer sa diffusion. De plus, d'après Rich McHugh, la NBC s'est ingérée dans le déroulement de l'enquête. Ainsi, à trois jours de l'interview avec l'une des victimes supposées de Weinstein, la compagnie a téléphoné au producteur pour exiger d'annuler l'entretien.

    Le patron de la NBC Andrew Lack a publié un long communiqué expliquant sa décision de ne pas diffuser le reportage de Ronan Farrow. Il a souligné que les noms parus dans la publication du New Yorker sept jours plus tard ne figuraient pas dans l'enquête pour la NBC.

    Ronan Farrow a réagi en qualifiant la déclaration d'Andrew Lack de mensonge, car les noms des victimes étaient présents dans l'original — ce que la NBC a sciemment passé sous silence.

    Une ancienne collaboratrice de la compagnie de Harvey Weinstein, Emily Nestor, a également critiqué la déclaration de la NBC. Elle a souligné qu'elle s'était entretenue avec Farrow et n'avait pas caché son nom.

    Harvey Weinstein est poursuivi pour violence et harcèlement sexuel à l'encontre de plus de 70 personnes, sachant que, selon les déclarations, ces délits ont été commis dans les années 1990. En mai 2018, le producteur s'est rendu à la police de New York où il a été arrêté. Pendant son premier procès, il a été relâché moyennant une caution de 1 million de dollars. La prochaine audience est prévue pour le 20 septembre.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)

    Lire aussi:

    Une vidéo immortalise les avances d’Harvey Weinstein avant un viol présumé
    L'Académie de la télévision expulse Weinstein «à vie»
    Depardieu sur Weinstein: «Je lui ai tiré les cheveux un jour»
    Tags:
    NBC News, Harvey Weinstein, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik