Ecoutez Radio Sputnik
    MiG 1.44

    Comment l'effondrement de l'URSS a anéanti le MiG 1.44

    © Sputnik . Vladimir Vyatkin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Rossiïskaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)
    7371

    Le projet de chasseur de 5e génération MiG 1.44 du bureau d'étude Mikoïan aurait pu entrer en service bien avant le F-22 Raptor pour devenir le leader mondial dans sa catégorie.

    Peu de temps avant l'effondrement de l'URSS, les ingénieurs étaient prêts à présenter cet appareil conçu dans le cadre du programme lancé au début des années 1980 pour répondre au développement, aux États-Unis, de la plateforme Advanced Tactical Fighter devenue le F-22 Raptor, écrit le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Les ingénieurs soviétiques ont commencé leur travail sur le chasseur de 5e génération à une époque où les appareils de 4e génération n'étaient pas encore répandus.

    L'une des principales particularités du MiG 1.44 était sa forme d'avion-canard (où l'empennage horizontal est placé approximativement sous la cabine du pilote), ainsi que son vecteur de poussée vectorielle apportant une super-manœuvrabilité. Cette forme, indiquent les auteurs de la publication, a été utilisée par la Chine sur son chasseur de 5e génération J-20.

    Le MiG 1.44 était construit avec des matériaux composites et des revêtements absorbant les signaux radar. L'armement était installé à l'intérieur du chasseur. Les prises d'air se trouvaient sous le fuselage. Tout cela garantissait la furtivité de l'avion: la surface équivalente radar du chasseur soviétique était comparable à celle du F-22 et s'élevait à 0,3 m². De plus, il était prévu d'utiliser un écran plasmique capable de dissiper presque entièrement les ondes radar.

    Deux chausseurs F-35
    © REUTERS / Australian Defence Force
    Le chasseur MiG était propulsé par deux moteurs AL-41F de la compagnie Satourn — comme les premières versions du Su-57. Ils permettaient au MiG 1.44 de voler à une vitesse supersonique (Mach 2,35) sans postcombustion.

    «Disposant d'une avionique et de radars sophistiqués, le chasseur est devenu un leader mondial dépassant largement les capacités de ses prédécesseurs de 4e génération», indiquent les auteurs.

    D'après les auteurs du projet, les versions lourdes et légères de la plateforme de prochaine génération appelée à remplacer les Su-27 et MiG-29 devait utiliser les technologies du MiG 1.44.

    La construction du premier prototype du chasseur soviétique de 5e génération a commencé en 1991.

    «Si le travail s'était poursuivi selon le plan, l'avion aurait été terminé en 15 ans maximum et serait entré en service bien avant le F-22 Raptor. Compte tenu du retard du programme du F-35 aux USA — qui a duré jusqu'à l'été 2010 — peu doutaient que le chasseur léger MiG de 5e génération aurait été mis en service dans les forces soviétiques bien avant son analogue américain, qui avait un retard d'au moins 10 ans», indique la publication.

    Après la chute de l'URSS, le programme des chasseurs de 5e génération n'a pas été fermé — mais il n'était plus possible de le financer. Au final, l'attention s'est focalisée sur la modernisation des Su-27 et Su-30 qui, entre autres, présentaient un bon potentiel d'exportation. La Russie a tenté de relancer le projet: en 1994 ont été organisées les premières expériences de vol du prototype sur le châssis du MiG 1.44, mais la poursuite des travaux a été reportée pour une durée indéterminée à cause d'un manque de financement.

    Les premières discussions sur la fermeture du programme ont commencé en 1997, mais il a été maintenu jusqu'en 1999 — à l'époque le premier prototype du chasseur était entièrement prêt et avait été présenté à la direction militaire et politique. Peu de temps après, le projet a été définitivement annulé.

    Plusieurs technologies du MiG 1.44 ont été utilisées dans le futur Su-57. De plus, selon certaines informations, le bureau d'études Mikoïan a l'intention de reprendre le travail sur le chasseur léger tactique. Les experts pensent que le MiG 1.44 pourrait lui servir de base.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)

    Lire aussi:

    Des Su-35 chinois affrontent des chasseurs furtifs J-20 (vidéo)
    La bataille des technologies: qui se dotera le premier d'un chasseur de 5e génération?
    En quoi le F-16 et le MiG-29 n'ont rien à s'envier
    Tags:
    aviation, MiG 1.44, URSS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik