Ecoutez Radio Sputnik
    ordinateur

    Ex-directeur de Google: le monde bientôt divisé entre deux internets

    CC0 / Free-Photos
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)
    10181

    Dans dix ans, deux internets différents pourraient évoluer parallèlement: l'un aux USA et l'autre en Chine, selon Eric Schmidt, ancien directeur exécutif de Google.

    L'économiste Tyler Cohen a demandé à Eric Schmidt quelle était la probabilité d'une fragmentation de l'internet avec le temps, écrit mardi 25 septembre le site d'information Vestifinance.

    «Je pense que le scénario le plus probable aujourd'hui n'est pas celui d'une scission, mais d'une bifurcation — une séparation entre l'internet sous la direction de la Chine et l'internet non chinois sous le contrôle des USA. En regardant la Chine aujourd'hui, on peut voir l'ampleur des compagnies et des services recréés. L'internet représente un pourcentage conséquent du PIB chinois: cette part est plus élevée qu'aux USA où elle est déjà importante», a déclaré Eric Schmidt.

    L'ex-patron de Google prédit que prochainement, les produits et les services informatiques chinois seront en tête, c'est pourquoi il existe un risque qu'«avec ces produits et services viendra un autre régime politique avec une censure, un contrôle».

    «Regardez comment est mise en œuvre l'initiative «La Ceinture et la Route» à laquelle participent près de 60 pays: il est tout à fait possible que ces pays commencent à utiliser l'infrastructure proposée par la Chine en contrepartie d'une certaine perte de liberté», poursuit Eric Schmidt.

    «La Ceinture et la Route» est un vaste projet de Pékin visant à renforcer l'influence politique et économique chinoise en menant tous les types de commerce, y compris un commerce numérique, avec les pays d'Europe, d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie.

    Cette initiative a une énorme signification pour la Chine et son dirigeant aussi bien du point de vue politique qu'économique. Si elle parvenait à son terme, Pékin deviendrait la première puissance mondiale, et son dirigeant l'homme le plus influent de la planète.

    Début août, il a été annoncé que Google revenait en Chine après avoir abandonné le marché en 2010 à cause des blocages: le gouvernement chinois régule fermement l'internet dans le pays. Les positions de la compagnie avaient également été ébranlées par la concurrence avec Baidu, l'équivalent chinois de Google.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)

    Lire aussi:

    L’internet chinois rivalise de plus en plus avec son homologue américain
    Quel destin attend Google en Chine?
    Pékin, futur maître du jeu au Moyen-Orient?
    Tags:
    Internet, Eric Schmidt
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik