Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)
5118
S'abonner

Les États-Unis ont décrété des sanctions contre le département du développement des armements du ministère chinois de la Défense et son directeur Li Shangfu personnellement pour avoir acheté des armes à la Russie.

Des sources au sein de l'administration américaine expliquent que la cible principale des sanctions US contre le département du développement des armements du ministère chinois de la Défense est bien la Russie, écrit vendredi le quotidien Izvestia. «Ces sanctions visent avant tout la Russie. Elles ne visent pas à amoindrir les capacités défensives d'un autre pays», a déclaré une source du département d'État américain à l'agence de presse Reuters. D'après cette dernière, les principales pertes suite aux nouvelles sanctions seront subies uniquement par les autorités russes à cause de leurs «actions malveillantes».

Syrie
© Sputnik . Mikhail Voskresensky
Pour la Chine, la situation ne changera pas: le ministère chinois de la Défense, et notamment son département de développement, était déjà mal vu par Washington. Néanmoins, malgré les déclarations «rassurantes» de la source, Pékin a réagi de manière assez agressive aux nouvelles sanctions. A juste titre, la Chine a perçu ces mesures comme une nouvelle tentative de diktat de Washington et a déclaré que ces sanctions constituaient une «grossière violation du droit international».

Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, a noté que la coopération entre la Chine et la Russie sur le plan militaro-technique était conforme aux normes du droit international et n'était pas dirigée contre des pays tiers.

Il est peu probable que les USA parviennent à imposer leur volonté à tous les pays, mais de toute évidence une forte bipolarisation attend le marché mondial des armes et des technologies militaires dans les années à venir. Ce qui n'a rien de foncièrement nouveau, conclut le journal.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (septembre 2018) (49)

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Erdogan réagit aux déclarations du Kremlin sur le «pire scénario» à Idlib
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Un petit chien se sacrifie pour sauver sa propriétaire des crocs d’un imposant canidé
Tags:
armes russes, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook