Ecoutez Radio Sputnik
    Le cratère de la «Porte de l'enfer»

    Une flamme dans le désert: à quoi ressemble le cratère de la «Porte de l'enfer»

    CC BY-SA 2.0 / Tormod Sandtorv / Darvasa gas crater panorama
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (octobre 2018) (26)
    3313

    Un immense cratère de feu est actif depuis le début des années 1970 au Turkménistan.

    Le cratère gazier Darvaza, où une flamme brûle en permanence, existe depuis plusieurs années au Turkménistan, écrit le quotidien Izvestia. Les touristes et les locaux appellent souvent cet endroit «Porte de l'enfer».

    En 1971, des géologues soviétiques ont découvert un gisement de gaz près du village de Darvaza au nord du Turkménistan. Ils ont commencé le forage, mais pendant ce processus il s'est avéré qu'un grand vide se trouvait sous le champ gazier: la plateforme s'est effondrée sous le sol avec tout le matériel.

    Heureusement, aucun géologue n'a été blessé, mais pour empêcher une fuite de gaz il a été décidé d'y mettre le feu. Les spécialistes pensaient que le gaz brûlerait quelques jours, mais depuis le cratère brûle jour et nuit.

    Les habitants des régions voisines et les touristes viennent observer ce phénomène inhabituel. Le diamètre du cratère est de 60 m, sa profondeur est de 20 m — des dimensions comparables à un terrain de football amateur. Plusieurs cratères semblables se trouvent à proximité, mais leur pression est inférieure et le feu n'y brûle pas. Cet endroit est relativement sûr pour l'homme, mais les animaux sauvages ou le bétail domestique ne peuvent plus en sortir.

    Le village de Darvaza, qui a donné son nom au cratère, a été rasé au début des années 2000. Quelques années plus tard, le président du Turkménistan Gurbanguly Berdimuhamedow a ordonné d'ensevelir le cratère. Ce qui n'a toujours pas été fait.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (octobre 2018) (26)

    Lire aussi:

    Le secret des cratères «explosifs» au Yamal dévoilé
    Attention, ça brûle! Voici la «Porte de l’Enfer», dans le désert du Turkménistan (photos)
    La science parvient à élucider les origines de la «porte de l’enfer», en Sibérie (vidéo)
    Tags:
    cratère, Turkménistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik