Ecoutez Radio Sputnik
    Un bombardier stratégique B-52 Stratofortress de l'armée américaine

    USA vs Chine: se peut-il qu’une guerre se déclenche par accident?

    © AFP 2018 Raul ARBOLEDA
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (octobre 2018) (45)
    5373

    Deux bombardiers américains B-52 - qui peuvent transporter l'arme nucléaire - ont traversé l'espace aérien à proximité des îles de mer de Chine méridionale que Pékin considère comme son territoire.

    La Chine a annoncé qu'elle «protégerait la souveraineté du pays». L'incident a eu lieu à l'approche de la réunion des ministres de la Défense des deux pays prévue à Singapour.

    Les USA espèrent s'entendre sur le rétablissement des liens militaires avec la Chine afin d'éviter des altercations imprévues. Mais la Maison-Blanche n'a pas l'intention de stopper sa campagne de pression sur Pékin, écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Plus tôt cette semaine, le chef du Pentagone James Mattis a déclaré que la Chine se comportait «comme un prédateur» vis-à-vis de ses voisins, et a accusé Pékin de «militariser les îles en mer de Chine méridionale». Le secrétaire à la Défense se référait probablement à la récente étude menée par la compagnie Rand proche du Pentagone.

    Ce texte souligne que l'Asie du Sud-Est occupe une place centrale dans la politique de la Chine dans le monde en développement. Or près de 60% du commerce extérieur chinois passe près des îles Spratleys en mer de Chine méridionale.

    La stratégie de Pékin dans la région s'appuie sur les travaux des think-tank. L'un d'entre eux a notamment préparé un rapport sur les discours du président américain Donald Trump et les documents du gouvernement américain comme la Stratégie de sécurité nationale et la Stratégie de défense nationale.

    «La lutte entre Pékin et Washington pour la mer de Chine méridionale sera longue. Les deux puissances rivaliseront pendant longtemps pour s'assurer le soutien des pays de l'Asie du Sud-Est», indique l'étude. Son auteur avertit que Washington «voudrait se faire passer pour un défenseur du droit international, alors que dans les déclarations américaines la Chine est présentée comme un pays au comportement irresponsable qui détruit l'ordre existant». «La Chine n'a qu'une seule solution pour faire face aux USA et à leurs alliés: il lui faut conquérir davantage d'amis parmi ses voisins et les membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE)», conclut le rapport.

    Alexandre Lomanov, collaborateur de l'Institut d'Extrême-Orient affilié à l'Académie des sciences de Russie, résume la situation: «Les Américains attisent la tension en croyant naïvement pouvoir intimider la Chine et la forcer à céder grâce à la pression militaire, politique et économique».

    «On ignore d'où vient cette certitude. Peut-être de l'estimation de la puissance militaire américaine, supérieure à celle de la Chine. Peut-être de l'impression que l'économie américaine est encore en plein essor. Mais cette politique est très dangereuse. Car la Chine n'est plus ce qu'elle était il y a 20 ou 30 ans. Il est impossible de l'intimider et de la forcer à se soumettre», continue l'expert.

    Et de conclure: «C'est pourquoi la démonstration américaine de fermeté ne se transforme pas seulement en instrument de pression sur la Chine: elle devient une source d'instabilité régionale. Or cela devrait inquiéter toute la région — pratiquement tous les pays d'Asie.»

    La Chine estime que ces territoires lui appartiennent et, de son point de vue, c'est indiscutable. Il est impossible d'inciter Pékin à changer d'avis avec des bombardiers et des navires de guerre. Cela pourrait conduire à une provocation accidentelle, qui découlerait ensuite sur un conflit et des tirs. «C'est précisément ce qui crée un risque d'escalade», conclut l'expert.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (octobre 2018) (45)

    Lire aussi:

    Le dossier nord-coréen n’est-il qu’un prétexte pour une guerre commerciale contre Pékin?
    Mer de Chine méridionale: le Pentagone prédit un désaccord avec Pékin
    Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé
    Tags:
    accident, guerre, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik