Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    La Corée du Nord s'attaquerait au bitcoin pour pallier les sanctions de l'Onu

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    Lu dans la presse
    URL courte
    Kommersant
    Traduction de la presse russe (novembre 2018) (39)
    5122

    A la recherche de nouveaux moyens pour contourner les sanctions internationales dont elle fait l'objet, la Corée du Nord se serait mise à vider les portefeuilles électroniques des détenteurs de cryptomonnaies.

    Les collaborateurs de sociétés antivirus sud-coréennes ont signalé que des hackers agissant sur ordre des autorités nord-coréennes avaient déjà tenté de pirater les crypto-bourses, mais que c'était la première fois qu'ils essayaient d'extorquer des fonds de comptes individuels, écrit le quotidien Kommersant.

    De plus, Pyongyang aurait procédé à un transbordement illégal de pétrole en mer et aurait tenté de faire entrer des devises étrangères en contrebande. Il y a quelques jours, la douane de Vladivostok a arrêté un citoyen nord-coréen qui tentait de passer la frontière avec 192.000 dollars dans une boîte de chaussures.

    «La particularité des cryptomonnaies est que si vos bitcoins ont été volés, vous ne pouvez vous plaindre à personne. C'est pour cette raison que les hackers les prennent de plus en plus souvent pour cible», a déclaré Kwon Seok-chul, directeur de Cuvepia.

    D'après l'expert, les hackers envoient aux propriétaires de portefeuilles des courriels infectés qui lancent un virus transmettant le contrôle de l'ordinateur au malfaiteur.

    Début novembre, la société sud-coréenne Inksit Group a déclaré que les pirates nord-coréens membres du Lazarus Group volaient activement des fonds dans les crypto-bourses sud-coréennes en piratant les ordinateurs de leurs employés. Les pirates nord-coréens sont également soupçonnés d'être derrière les tristement célèbres Interstellar Coin et Marine Chain, ICO (levée de fonds) dont les participants ont perdu des dizaines de milliers de dollars. Pyongyang est poussé à commettre de tels actes après avoir été débranché du système de communication interbancaire SWIFT et des opérations financières internationales.

    Outre le vol de fonds des utilisateurs de cryptomonnaies, la Corée du Nord aurait augmenté ces derniers mois ses importations de pétrole de contrebande, affirment les interlocuteurs du Wall Street Journal à l'Onu. Les navires nord-coréens testent constamment de nouvelles méthodes pour contourner les sanctions internationales, qui interdisent au pays de commercer avec le monde extérieur au-delà de la limite établie — qui est très basse. Par exemple, les sources du quotidien américain rapportent que les navires nord-coréens se font passer pour des navires d'autres pays, naviguent sans transpondeur et transbordent activement les produits d'autres navires en mer, sans entrer au port. Sur les plateformes officielles de l'Onu, les USA n'ont toujours pas fourni de preuves tangibles de violation à grande échelle des sanctions par la Corée du Nord.

    Hormis les méthodes sophistiquées de contournement des sanctions, la Corée du Nord utiliserait également des moyens assez traditionnels. Ce 26 novembre, la douane de Vladivostok a arrêté un Nord-Coréen qui tentait de s'envoler pour Pyongyang avec 192.000 dollars non déclarés. Il avait tenté de franchir le couloir vert avec une boîte à chaussures contenant cet argent. La revue Prima Media rapporte que début octobre, les douaniers avaient arrêté un autre Nord-Coréen essayant de passer la frontière avec près de 180.000 dollars. Les deux contrevenants risquent la prison et une amende quinze fois supérieure à la somme non déclarée.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (novembre 2018) (39)

    Lire aussi:

    Pyongyang qualifie de «chiens enragés» le gouvernement sud-coréen
    Comment Trump pousse la Corée du Sud à la guerre
    Pyongyang menace de «détruire sans pitié» les auteurs du complot contre Kim Jong-un
    Tags:
    cryptomonnaie, bitcoin, sanctions, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik