Ecoutez Radio Sputnik
    Il enlève son «gilet jaune» pour profiter de la douche devant un canon à eau, 24 novembre 2018

    Quelles sont les armes utilisées dans différents pays pour disperser la foule?

    © Sputnik
    Lu dans la presse
    URL courte
    Life
    Traduction de la presse russe (décembre 2018) (19)
    7114

    Pratiquement tous les pays élaborent actuellement une nouvelle arme non létale pour lutter contre les manifestants agressifs, écrit vendredi le site d'information Life.

    Le site d'information Life a sélectionné les versions les plus intéressantes des armes de quatre coins du monde pour disperser la foule: des armes traumatiques astucieuses à la «machine à douleur» laser en passant par le «char à eau».

    La France est secouée par des protestations provoquées par une nouvelle hausse des prix du carburant. Face aux jets de pavés, aux barricades et aux grands incendies, les matraques et les boucliers traditionnels ne suffisaient plus, c'est pourquoi les CRS ont dû utiliser des équipements spéciaux et d'autres armes non létales. La foule en colère était visée par des canons à eau, les murs de manifestants étaient repoussés par des bulldozers, et les plus récalcitrants étaient aspergés de gaz lacrymogène. Rien que le week-end dernier, 133 personnes ont été blessées, dont des policiers. Au moins quatre personnes ont trouvé la mort depuis le début des manifestations.

    Mais les Français ne sont pas les seuls à être confrontés à ce problème. Les Chinois préparent actuellement un laser de combat pour affronter la foule: le ZKZM-500. Selon l'annonce faite en juillet par l'Institut d'optique et de mécanique de précision de Xi'an, l'arme ressemble à une AK-47 modifiée, pèse près de 3 kg et peut être utilisée non seulement par le personnel, mais également être installée sur les véhicules, les avions et les bateaux. Le rayon du ZKZM-500 est si puissant qu'il peut enflammer le réservoir d'un véhicule ou brûler instantanément les vêtements en calcinant la peau sur une portée de 800 m. Une seule charge de batterie suffit pour tirer mille coups de 2 secondes maximum.

    En octobre, la marine américaine a lancé le développement d'une arme à impulsion laser appelée SCUPLS (Scalable Compact Ultra-short Pulse Laser System), précisément destinée à combattre des citoyens agressifs. Contrairement au ZKZM, le SCUPLS est un dispositif polyvalent et stationnaire censé être installé sur un véhicule.

    Le dispositif en question possède plusieurs modes de fonctionnement. A basse puissance, l'arme est capable de transmettre des messages sonores jusqu'à 1 km pour informer les gens d'une menace imminente. Au fur et à mesure que le véhicule s'approche et que la puissance augmente, le choc sonore avoisine 165 décibels. Ce volume, supérieur au bruit des turbines d'un avion, est capable de désorienter temporairement des gens dans un rayon de 100 m. Enfin, à puissance maximale, le SCUPLS évapore littéralement la couche supérieure de la peau de l'homme en une fraction de seconde, lui infligeant une douleur incroyable.

    En septembre, la police de Hong Kong a été soutenue par trois camions Mercedes modifiés avec 15 canons à eau situés le long du périmètre et même sous le véhicule. Un véritable «char à eau».

    Les deux canons principaux se trouvent sur le toit et affichent une puissance de 1200 litres à la minute. Ils sont capables de lancer un jet d'eau faisant tomber un individu à une distance de 50 m.

    Les Américains testent également des dispositifs plus humains. L'un d'eux est le BolaWrap 100, un analogue du taser. Ce BolaWrap tire une corde qui, en percutant la cible, s'enroule autour d'elle. Sa portée efficace est de 8 m et l'arme neutralise l'homme instantanément.

    En août, le groupe russe Kalachnikov a présenté son projet pour réprimer les émeutes: Stena. Il s'agit d'un camion blindé ayant pour principale particularité un grand bouclier avec des embrasures. Il est déployé devant le véhicule et permet à la police anti-émeute de neutraliser les personnes agitées.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (décembre 2018) (19)

    Lire aussi:

    Quelle sera la cible du nouveau laser de combat Peresvet?
    Aux USA, un «premier essai» d'arme laser... déjà réalisé il y a 30 ans en URSS
    Les Etats-Unis annoncent une percée dans la fabrication d’armes laser
    Tags:
    foule, dispersion, manifestation, protestations, lasers de combat, Kalachnikov (fusil d'assaut), Chine, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik