Ecoutez Radio Sputnik
    Le monument à Vladimir Lénine à Simferopol

    «J'ai été empoisonné»: l'anniversaire de la mort de Vladimir Lénine

    © Sputnik . Andrei Stenin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (janvier 2019) (25)
    11142

    Il y a 95 ans, Vladimir Lénine est mort. Le journal Gazeta.ru revient sur les dernières années de la vie du leader du prolétariat mondial.

    Le 21 janvier 1924, Vladimir Lénine, le plus grand théoricien marxiste, leader du parti des bolcheviks ayant pris le pouvoir en Russie par la révolution, orateur éminent, fondateur de l'Union soviétique et idole de millions de personnes, rendait son dernier souffle, écrit Gazeta.ru.

    Lénine avait seulement 53 ans mais son travail acharné pendant des décennies, sa fragilité héréditaire, les conséquences des attentats et les maladies dont il avait été victime avaient épuisé ses ressources vitales.

    La santé de Lénine a été particulièrement affectée par les balles que Fanny Kaplan a tirées sur lui à l'usine de Mihélson le 30 août 1918. Le guide de la révolution avait réussi à se remettre de ses graves blessures pour reprendre le travail, mais tombait souvent malade. A partir de 1920, Lénine se plaignait régulièrement de migraines. Il avait aussi été très affecté par la mort de sa proche amie Inès Armand, brusquement décédée du choléra.

    La maladie du dirigeant de l'État soviétique a évolué rapidement et même les meilleurs spécialistes n'ont pas réussi à la stopper. Lénine était sujet à des vertiges et à des pertes de connaissance, souffrait d'insomnies épuisantes et était très nerveux. Le 6 mars 1922, le chef du gouvernement écrivait: «La maladie qui progresse m'empêche de participer directement aux affaires politiques et d'accomplir la fonction soviétique qui m'incombe.» Lénine passait de plus en plus de temps à se reposer dans la région de Moscou. Et pendant ce temps, d'autres individus prenaient peu à peu le pouvoir dans la capitale.

    Fin mai 1922, Lénine éprouvait des maux de ventre s'accompagnant de vomissements, de migraines, de perte de la parole et de faiblesse des membres droits. Au final, le mois de novembre 1922 sera le dernier mois de vie politique active de Lénine, et son dernier discours public celui du 20 novembre au plénum du Soviet de Moscou.

    Le Mausolée de Lénine
    © Sputnik . Anatoly Sergeev-Vasiliev
    Le 15 décembre 1922, l'état de santé de Lénine s'aggravera fortement. Trois jours plus tard, le plénum du Comité central nommera Joseph Staline responsable du respect du régime établi par les médecins pour le dirigeant.

    Mi-mai 1923, l'état de Lénine a connu une amélioration. Après le 15 juillet, le dirigeant a recommencé à marcher, essayait d'écrire avec la main gauche et, en août, on a pu le voir en train de lire les journaux. Le 7 janvier 1924, Lénine a même participé au sapin de Noël de la ville de Gorki et a discuté avec des enfants. Deux jours avant sa mort, il était parti à la chasse en luge.

    La dernière journée de la vie de Lénine a été décrite dans le magazine Nacha Iskra par le professeur Viktor Ossipov, qui faisait partie des médecins traitants du dirigeant depuis mai 1923.

    «Le 20 janvier, Vladimir Lénine a éprouvé un malaise général, il n'avait pas d'appétit, pas d'humeur, il ne voulait rien faire; il a été placé dans un lit avec un régime alimentaire léger», expliquait le professeur Ossipov.

    L'écrivaine Elena Lermolo soutenait la version d'un empoisonnement. Cette information lui aurait été communiquée par le cuisiner personnel de Lénine, Gavriil Volkov.

    «A environ 11 heures du matin, Volkov a apporté à Lénine le petit-déjeuner. Ce dernier n'a pas voulu manger et sans un mot a remis à Volkov une note, qui l'a lue immédiatement: Gavriil, j'ai été empoisonné. Dis-le à Nadia, dis-le à Trotski, dis-le à tout le monde», écrivait Elena Lermolo.

    A en croire la source, le cuisinier Volkov n'a pas respecté les dernières volontés de Lénine. Ni Nadejda Kroupskaïa ni les médecins n'ont appris le contenu de cette note.

    La mort de Lénine a ouvert la voie vers l'ascension au pouvoir de Joseph Staline. 

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (janvier 2019) (25)

    Lire aussi:

    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    L'Iran affirme avoir arraisoné un pétrolier étranger dans le golfe Persique
    Castaner décore des policiers impliqués dans les plus gros scandales de ces derniers mois
    Tags:
    révolution, décès, anniversaire, Fanny Kaplan, Vladimir Lénine, Joseph Staline, URSS, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik