Ecoutez Radio Sputnik
    Compteur new-yorkais de la dette publique américaine

    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?

    © AFP 2019 Timothy A. Clary
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (février 2019) (28)
    16141

    La dette publique américaine a dépassé pour la première fois la barre des 22.000 milliards de dollars, moins d'un an après le dépassement du plafond de 21.000 milliards de dollars.

    Depuis l'investiture de Donald Trump, la dette publique a déjà augmenté de 2.000 milliards de dollars, écrit le site d'information Vestifinance. La hausse a été particulièrement notable l'an dernier, après que le locataire de la Maison-Blanche a réduit les impôts de 1.500 milliards de dollars et que le Congrès a pris des mesures pour augmenter les dépenses destinées aux programmes nationaux et militaires.

    La direction budgétaire du Congrès prédit que le déficit atteindra cette année 897 milliards de dollars, soit une augmentation de 15% par rapport à 2018. Et à partir de 2022, cet indice dépassera les 1.000 milliards de dollars et ne reviendra plus en-dessous de cette barre, car la génération du baby-boom continuera de partir à la retraite.

    Toutefois, l'administration Trump est persuadée que la réforme fiscale accélérera la croissance économique, que les dépenses seront amorties et que le déficit budgétaire se stabilisera, mais nombre d'économistes ne sont pas de cet avis.

    Autre élément: l'an dernier, sur fond de hausse record des rendements obligataires, la charge budgétaire a significativement augmenté à cause de l'augmentation du coût des emprunts. Mais aujourd'hui, grâce à différentes manipulations de la Réserve fédérale (Fed) et d'autres facteurs, les rendements ont diminué jusqu'à un niveau acceptable et ce problème est passé au second plan.

    «Compte tenu du ralentissement de l'économie mondiale, du Brexit et du problème de la Chine, on constate une demande d'actifs sans risques, de liquidités et de qualité, c'est-à-dire d'obligations, et cela régule en quelque sorte le rendement», estime Margaret Kerins, stratège en chef des obligations à BMO Capital Markets Corp.

    Les experts comparent souvent la dynamique de l'endettement sous la présidence de Barack Obama et celle de Donald Trump. Pour l'instant, le premier est hors concurrence. En huit ans de mandat, la dette publique des USA a pratiquement doublé en augmentant de 9.300 milliards de dollars.

    Les experts attirent l'attention sur une différence considérable: pendant la présidence de Barack Obama, la Fed avait acheté une immense quantité d'obligations américaines dans le cadre du programme d'assouplissement quantitatif, alors qu'aujourd'hui ce programme est terminé.

    Ces derniers temps, la Fed a changé de discours et n'exclut même pas une augmentation du compte bilan. Le régulateur pourrait probablement prendre des mesures supplémentaires précisément pour maintenir le rendement obligataire à un niveau acceptable. Sinon, le poids de la dette pourrait s'avérer instable.

    Il ne faut pas oublier que le Président Donald Trump a des plans des ambitieux, qui nécessitent de nouveaux emprunts: la dette publique américaine continuera donc de grandir.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2019) (28)

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Au moins deux morts après un atterrissage en urgence en Russie (vidéo)
    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    Tags:
    dollar US, record, ralentissement de l'économie mondiale, dette publique, Brexit, Réserve fédérale américaine (Fed), Barack Obama, Donald Trump, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik