Lu dans la presse
URL courte
Par
Traduction de la presse russe (février 2019) (28)
140
S'abonner

Le service de covoiturage BlaBlaCar compte instaurer en Russie la possibilité d'effectuer des paiements en ligne, a déclaré Nicolas Brusson, directeur général de la société. Sa réputation a été ternie fin 2018 par l'assassinat d'une Moscovite par son compagnon de route.

D'après le directeur général de BlaBlaCar Nicolas Brusson, la société lance ce système sur tous les marchés et espère que d'ici quelques années, la majorité des paiements effectués par les utilisateurs du service se feront en ligne.

L'un des objectifs de l'introduction de ce système consiste à renforcer la confiance et la fiabilité du service. Si vous savez qu'un passager a payé en ligne, vous comprenez qu'il a effectué un certain itinéraire avec un certain conducteur et à une certaine période. De plus, cela crée des obligations financières, et les chances qu'un passager annule son voyage diminuent, note Nicolas Brusson dans une interview à RBC.

Il précise que dans certains pays, par exemple en France et en Espagne, le paiement en ligne était obligatoire pour les utilisateurs de BlaBlaCar, alors qu'en Allemagne c'est le conducteur qui décide quel sera le moyen de paiement. Cependant, dans tous les cas, l'utilisateur devra payer une commission au service en ligne.

En d'autres termes, quoi qu'il en soit, nous pourrons retracer qu'un passager concret a contacté un conducteur concret. C'est l'une des principales demandes des clients — savoir qui sera le conducteur ou le passager, remarque Nicolas Brusson.

Fin janvier, BlaBlaCar a commencé à introduire en Russie l'identification via le passeport: il a été proposé à une partie des utilisateurs de fournir au service leur numéro de passeport, sa durée de validité, les nom et prénom et la date de naissance. Avant cela, BlaBlaCar en Russie se basait seulement sur une vérification avec le numéro de portable et l'adresse électronique, ainsi que sur un système d'avis et de classements réciproques.

Fin 2018, une Moscovite de 29 ans a disparu alors qu'elle s'était rendue à Toula avec un compagnon de route trouvé via l'application BlaBlaCar. Plus tard, ce dernier a reconnu avoir tué la jeune femme pour la voler.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Dossier:
Traduction de la presse russe (février 2019) (28)

Lire aussi:

Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
meurtre, carte, paiement, sécurité, BlaBlaCar, Allemagne, Espagne, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook