Ecoutez Radio Sputnik
    Des lingots d'or

    Le prix de l'or va continuer de grimper: 13 raisons d'être optimiste

    © AP Photo / Michael Probst
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (février 2019) (28)
    3150

    Le prix de l'or a gagné 12% par rapport à août 2018, mais les experts continuent de penser qu'il s'agit d'un bon investissement, tout comme les actions des compagnies minières.

    L'or et les actions des compagnies minières semblent être une protection fiable contre l'instabilité des marchés mondiaux, la stagflation et la récession, écrit le site d'information Vestifinance

    De toute évidence, l'or offre également une protection en cas d'affaiblissement du dollar. Les analystes de Goldman Sachs supposent que le prix de l'or augmentera de 4% jusqu'à 1.375 dollars l'once d'ici l'été, et de 8% pour atteindre 1.425 dollars d'ici un an.

    Lingot d'or produit à l'usine d'Ekatérinbourg
    © Sputnik . Pavel Lisitsyn
    Le chiffre paraît bas, mais étant donné que de nombreux investisseurs considèrent l'or comme une protection contre la volatilité sur le marché, ceux qui craignent l'inflation, la récession ou les risques géopolitiques investissent souvent dans l'or.

    Vestifinance présente 8 raisons de rester optimiste vis-à-vis de l'or et 13 moyens d'en tirer profit.

    La baisse du rendement des obligations

    Le rendement des obligations a nettement baissé depuis l'automne 2018.

    Compte tenu de la faiblesse de l'économie américaine, les analystes prédisent qu'il pourrait même fléchir davantage.

    C'est une situation favorable pour l'or.

    L'affaiblissement du dollar

    La baisse du rendement des obligations américaines est l'un des facteurs entraînant celle du cours du dollar. De plus, le dollar sera affecté par l'impact négatif de l'embellie économique dans d'autres pays, car leurs banques centrales travailleront activement pour renforcer la croissance de l'économie nationale.

    Un dollar qui s'affaiblit exerce un effet favorable sur l'or, car traditionnellement l'or et le dollar évoluent de manière opposée.

    Le niveau élevé de la dette

    Les dettes liées aux prêts étudiants aux États-Unis sont indéniablement très élevées, mais ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan par rapport à l'endettement général dans le monde.

    Ainsi, la dette mondiale a atteint 244.000 milliards de dollars, soit le triple de l'économie mondiale d'après l'Institute of International Finance.

    Les risques et l'indétermination liés à un tel niveau de dette sont l'une des raisons pour laquelle les banques centrales rachètent de l'or.

    Ainsi, l'achat d'or par les banques centrales a augmenté de 130% au dernier trimestre 2018. La quantité totale d'or acheté en 2018 a atteint 650 tonnes d'après le World Gold Council.

    C'est le taux le plus élevé depuis 1968. Selon les experts du World Gold Council, cette année les banques centrales pourraient acheter encore plus d'or.

    Un actif sûr face aux inquiétudes

    Les banques centrales considèrent l'or comme un actif sûr, qui protège contre l'instabilité et la volatilité en période de trouble.

    Les experts suggèrent aux investisseurs de prendre exemple sur elles et de réserver 5% de leur portefeuille à l'or pour la même raison. L'or conserverait sa valeur même si les autres actifs en perdaient, estiment les experts.

    En cas d'inquiétude accrue concernant l'inflation, la récession ou les risques géopolitiques, vous ne seriez pas le seul à vouloir protéger vos épargnes grâce à l'or: d'autres investisseurs voudront en faire de même, ce qui conduira à une hausse du prix du métal précieux.

    Le ralentissement de la croissance économique et la baisse du chômage suscitent des inquiétudes quant au fait que l'économie américaine se trouve dans la phase finale du cycle actuel, ce qui stimule la demande en or selon les experts.

    Les États-Unis et la Chine

    Les querelles commerciales entre les USA et la Chine pourraient améliorer les prévisions pour l'économie chinoise, ce qui entraînerait alors une hausse des prix des matières premières.

    En effet, la Chine représente près de la moitié de la consommation des matières premières mondiales.

    Il est important de surveiller l'indicateur clé que sont les attentes des responsables d'achat, estiment les experts.

    En cas de hausse significative de ce dernier, ce serait un signe d'amélioration des indicateurs de croissance de l'économie chinoise.

    Cela appuierait la demande en matières premières, notamment en or, aussi bien du côté de la Chine que de la part des investisseurs qui chercheront à doubler Pékin.

    La demande en bijoux

    La croissance de l'économie chinoise aurait également un effet favorable sur l'or car près de 60% de la demande en or est constituée par l'achat de bijoux en or.

    Or ces achats sont en corrélation directe avec la croissance du PIB. Plus le PIB par habitant est élevé, plus la population achète d'or, estiment les analystes. Et cet effet est particulièrement notable en Chine.

    Des fournitures insuffisantes

    Le dernier pic d'investissement dans la production d'or date de 2011, année pendant laquelle le cours de l'or avait affiché une hausse record.

    A l'heure actuelle la production diminue, soulignent les analystes. Ces derniers formulent donc des pronostics favorables concernant le prix de l'or pour les trois à cinq prochaines années.

    Le facteur technique

    Depuis que le prix de l'or a diminué en 2012-2013, le métal précieux a plafonné à 1.340-1.350 dollars l'once.

    Le franchissement de cette barre serait un signal technique important signifiant que le cours pourrait grimper encore plus haut, indiquent les experts des investissements dans l'or.

    Comment accumuler du capital grâce à la hausse du cours de l'or

    Les actions des compagnies minières d'or

    Les compagnies minières ont protégé leur production contre le risque de baisse des prix de l'or il y a une vingtaine d'années.

    Cependant, cette époque est révolue depuis longtemps. La couverture de risque est devenue coûteuse et complexe, c'est pourquoi les compagnies qui extraient l'or ont renoncé à cette idée.

    Dans l'ensemble, aujourd'hui, les actions des compagnies minières dépendent davantage des prix de l'or que directement de la gestion. Les analystes de Goldman Sachs ont déterminé que les compagnies qui poursuivaient la couverture de risque affichaient des résultats légèrement meilleurs en moyenne.

    Cependant, cela n'a pas fait revenir les compagnies à la pratique de la couverture de risque.

    Les fonds ouverts

    Les fonds ouverts (open-ended fund) comme Gold and Precious Metals Fund et Winmills Midas Fund ont affiché de meilleurs résultats l'an dernier par rapport aux fonds d'investissement concurrents.

    Les fonds d'investissement négociés

    Les experts suggèrent de prêter attention aux fonds comme VanEck Vectors Gold Miners et VanEck Vectors Junior Gold Miners.

    L'achat de métal

    Les investisseurs peuvent également acheter le métal en soi, mais cela coûte cher car la commission est plus élevée qu'en achetant des actions.

    De plus, il est nécessaire de payer les frais de stockage du métal.

    Le tarif: près de 0,5% par trimestre en fonction de la quantité d'or acquise, concluent les spécialistes en métaux précieux.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (février 2019) (28)

    Lire aussi:

    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Damas annonce l’entrée de blindés turcs dans la ville syrienne de Saraqeb
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    bijoux, prix, obligations, dette, dollar US, or, investissements, Goldman Sachs Group Inc, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik