Ecoutez Radio Sputnik
    Napoléon Ier

    Moscou et Paris organisent des fouilles conjointes sur le site de la bataille de 1812

    © Sputnik . Vladimir Viatkin
    Lu dans la presse
    URL courte
    Izvestia
    Traduction de la presse russe (mars 2019) (34)
    4261

    Le plus grand projet archéologique franco-russe sera lancé en mai prochain dans la région de Smolensk pour contribuer aux recherches sur la Guerre patriotique (campagne de Russie) de 1812.

    Pendant un mois, les spécialistes français et russes étudieront le territoire de Valoutina Gora dans la région russe de Smolensk, a déclaré la Fondation franco-russe de développement des initiatives historiques, écrit le quotidien Izvestia.

    L'un des objectifs des recherches sera de retrouver la dépouille du général Gudin, qui a servi sous les ordres de Napoléon, pour l'enterrer à Paris. D'après l'historien Pierre Malinowski, qui est à l'origine de ce projet, des descendants directs du général assisteront aux fouilles, et l'expédition a reçu l'approbation des deux chefs d'État.

    «Ce projet a deux objectifs: exhumer les dépouilles des soldats tués et enterrés sur le champ de bataille de Valoutina Gora, près de Smolensk, en 1812, afin de les enterrer avec les honneurs. Le second objectif consiste à trouver la dépouille du général Gudin, proche collaborateur de Napoléon», précise le comité d'organisation de la fondation.

    Et de poursuivre: «Nous voulons l'exhumer pour le rapatrier en France où sa dépouille sera enterrée à l'Hôtel des Invalides de Paris avec tous les honneurs et en présence de ses descendants. Ce serait le premier général français retrouvé en Russie et rapatrié en France.»

    Pierre Malinowski explique que «la préparation de ces fouilles et la mise au point de tous les détails ont nécessité plus d'un an». Il partage également les détails de l'expédition à venir.

    «18 des meilleurs experts du ministère de la Culture et de la recherche participeront côté français: des archéologues, des anthropologues, des topographes, des géographes et plusieurs étudiants. Côté russe, on comptera plus de dix archéologues de l'Académie des sciences, des représentants de la Société russe militaro-historique, notamment le directeur du musée de matériel de guerre et de Verkhniaïa Pychma, et des étudiants de l'université de Kalouga. Ces 40 personnes travailleront et vivront ensemble pendant un mois», a déclaré l'historien.

    Les objets retrouvés pendant les fouilles seront exposés dans les musées de Russie et de France.

    Les fouilles à Valoutina Gora aideront les chercheurs à faire la lumière sur les détails de la bataille qui s'est déroulée sur ce site en août 1812. Les forces russes reculaient de Smolensk à l'époque, mais ont livré une féroce bataille près du village de Loubino, qui a été plus tard surnommée bataille de Valoutina Gora à partir de l'historiographie française.

    Même si, à son issue, les Russes avaient quitté leurs positions pour poursuivre leur retrait vers l'Est, cette bataille avait déboussolé les Français.

    Comme l'a noté Pierre Malinowski, les fouilles sur place révéleront la cause de la mort, l'âge et toutes les informations sur les soldats morts jeunes.

    «Particulièrement attristé par la mort de Gudin, Napoléon a enterré le général au fort de Smolensk, mais son corps n'a jamais été retrouvé. Nous avons étudié les archives et espérons pouvoir le retrouver», conclut l'historien.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mars 2019) (34)

    Lire aussi:

    Exit le F-35, la Turquie dévoile son propre projet d'avion furtif, «le meilleur chasseur en Europe» (photo)
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Tags:
    fouilles, général, archéologie, Fondation franco-russe de développement des initiatives historiques, Charles Étienne Gudin, Napoléon Bonaparte, Pierre Malinowski, Valoutina Gora, Smolensk, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik