Ecoutez Radio Sputnik
    Le porte-avions russe Admiral Kouznetsov en restauration à Mourmansk

    Ce que l'on sait sur le projet de nouveau porte-avions à propulsion nucléaire russe

    © Sputnik . Pavel Lvov
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (mai 2019) (13)
    12694
    S'abonner

    Le développement du premier porte-avions russe à propulsion nucléaire devrait commencer en 2023. Il sera doté de moyens offensifs et défensifs modernes et avancés, écrit la presse russe.

    Les travaux de recherche et développement pour la conception d'un porte-avions à propulsion nucléaire commenceraient prochainement en Russie. Rien de concret n'a été dévoilé sur le futur aspect du navire: on sait seulement qu'il devrait être doté d'une propulsion nucléaire et afficher un déplacement d'eau d'environ 70.000 tonnes, indique Rossiïskaïa gazeta.

    Le vice-premier ministre Iouri Borissov a confirmé que les travaux pour la création d'un tel porte-avions étaient prévus «depuis longtemps», sans pour autant préciser la date exacte de sa mise à l'eau.

    On sait que le projet du futur porte-avions sous l'indicatif 23000 Chtorm a été proposé par le Centre national de recherche Krylov. Comme l'a déclaré l'expert militaire Alexeï Leonkov au quotidien Rossiïskaïa gazeta, plusieurs présentations de la maquette du navire ont été organisées à huis clos, et les projets ont évolué.

    Selon lui, la construction d'un porte-avions pour la marine est effectivement nécessaire car les missions de la flotte ont considérablement changé ces dernières années.

    L'expert suppose que ce porte-avions devrait être muni soit de réacteurs à eau RITM-200, qui sont actuellement installés sur les brise-glaces russes à propulsion nucléaire, soit d'un réacteur à métal liquide spécialement conçu pour lui.

    «Actuellement, nous maîtrisons la création de tels moteurs. Je n'exclus pas que des travaux puissent déjà être menés dans ce sens», note l'expert.

    D'après lui, en termes de défense antiaérienne le bâtiment pourrait être équipé d'une version navale du tout nouveau système S-500, et à titre de base de son aile aérienne pourrait commencer l'élaboration de la version embarquée du Su-57, voire la renaissance du projet pour la conception d'un avion à décollage et atterrissage vertical, notamment la «réanimation» du Yak-141 en tenant compte des technologies modernes.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2019) (13)
    Tags:
    23000E Chtorm (porte-avions), propulseur nucléaire, porte-avions, RITM-200, Iak-141, Su-57 (T-50, PAK-FA), S-500, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik