Ecoutez Radio Sputnik
    Un Boeing 737 MAX 8 (Image d'illustration)

    Les problèmes de Boeing affectent l'économie américaine

    © AP Photo / Ted S. Warren
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (juillet 2019) (45)
    6233
    S'abonner

    Les problèmes de la compagnie aéronautique Boeing liés à l'interdiction des vols de 737 MAX ont coûté à l'économie américaine presque 0,5% de croissance du PIB.

    Les problèmes du Boeing 737 MAX ont couté 0,4% à l'économie des Etats-Unis au deuxième trimestre. C'est ce qu'a indiqué le communiqué de presse du ministère des Finances américain cité par Vestifinance.

    Ce modèle s'est écrasé d'abord en novembre 2018, puis en mars 2019. Après cela, de nombreuses compagnies aériennes ont suspendu l'exploitation des 737 MAX. Quelque vingt pays ont fermé leur territoire aux vols de cet appareil.

    «Le PIB réel annualisé a augmenté de 2,1% au deuxième trimestre 2019», stipule le ministère des Finances .

    La semaine dernière, Boeing a annoncé des pertes record à l'issue du deuxième trimestre, se chiffrant à presque 3 milliards de dollars. Le constructeur n'a vendu aucun 737 MAX, alors que les ventes globales ont diminué de plus de 50%.

    La capitalisation de Boeing a chuté de presque 25% depuis mars. Le bilan trimestriel négatif de mercredi dernier a provoqué une nouvelle vague de chute. En une journée les actions avaient perdu plus de 3%. Cette baisse s'est poursuivie avec encore une perte de presque 1,5%.

    Ryanair pourrait être une autre victime de Boeing

    La compagnie irlandaise Ryanair avait commandé plus de cent avions 737 MAX, mais les retards de livraison sapent les plans d'augmentation du flux de passagers. Actuellement, Ryanair planifie d'acheter seulement 30 avions de ce modèle au lieu de 58, et la hausse du flux de passagers diminuera de 10 à 5 millions de personnes.

    Récemment, la plus grande compagnie low-cost en Europe a annoncé une réduction significative des revenus. Au deuxième trimestre ses recettes ont chuté de 21%. Le tarif moyen a diminué de 6%, la compagnie s'attend à la poursuite de cette baisse d'ici la fin de l'été.

    La compagnie explique cette chute par la hausse des dépenses pour le carburant et la concurrence grandissante avec l'Allemagne, où Lufthansa vend des billets de la compagnie Air Berlin qui a fait faillite en-dessous du coût de revient.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2019) (45)
    Tags:
    Boeing 737 MAX, Boeing
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik