Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Pourquoi les tentatives de Donald Trump d’affaiblir le dollar sont vouées à l’échec

    © Sputnik . Vladimir Ostapkovitch
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    31012
    S'abonner

    Donald Trump a encore une fois exprimé ses inquiétudes à cause du «dollar trop fort» et a lancé de nouvelles critiques contre la Fed. Mais pourquoi ses injonctions n’ont-elles aucune influence sur le marché?

    «On pourrait penser qu’en tant que Président je serais content des positions très fortes de notre dollar. Mais je ne le suis pas! Le taux élevé de la Fed par rapport aux autres pays maintient notre dollar à un niveau trop élevé, ce qui crée des difficultés importantes pour que nos producteurs magnifiques tels que Caterpillar, Boeing, John Deere, nos constructeurs automobiles et d’autres entreprises soient concurrentiels dans des conditions communes à tous», a écrit Trump sur Twitter.

    Le marché a naturellement réagi à ses propos mais il s’agissait de fluctuations rapides, probablement provoquées par des robots commerciaux, écrit le site d'information Vestifinance. Donald Trump appelle régulièrement depuis deux ans la Fed à affaiblir le dollar, et critique son dirigeant Jerome Powell, mais la devise américaine n’a fait que se renforcer depuis le début de l’année.

    Il est peu probable que les traders réagissent aux déclarations du Président, d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’il tient les propos de ce genre. 

    La Fed maintient le taux le plus élevé parmi toutes les principales banques centrales du monde. Le dollar reste toujours la devise de réserve que les investisseurs achètent en cas d’aggravation de la situation sur les marchés internationaux.

    Donald Trump veut que la Fed réduise drastiquement son taux, mais le régulateur ne peut pas le faire. Ce dernier a déjà obtenu une diminution considérable du rendement des bons du Trésor, affaiblissant significativement la pression sur le budget des États-Unis.

    Qui plus est, le marché comprend parfaitement que si Jerome Powell a résisté à Trump en 2018, il le fera aussi en 2019.

    Donald Trump a encore une fois accusé la Fed de mener une politique erronée et a souligné que la situation économique du pays aurait été meilleure sans les actions de la Réserve fédérale. Il avait déjà indiqué par le passé que le problème principal était le régulateur, pas la guerre commerciale avec la Chine.

    La Fed est pourtant obligée d’amortir les agissements géopolitiques du Président américain, ainsi que de suivre les tendances des marchés.  

    Les propos de Donald Trump ressemblent plutôt à des cris désespérés, parce que la Banque populaire de Chine peut dévaluer le yuan, par exemple, alors que la Fed est incapable de le faire. Mais le yuan n’est pas la devise de réserve qui assure la partie principale des transactions internationales. Qui plus est, le marché de la dette chinois est incomparable avec celui des bons du Trésor américain. Mais ce sont les États-Unis qui s’endettent en augmentant les dépenses financées au frais de nouveaux emprunts et du déficit budgétaire croissant.

    Ainsi, les appels de Trump à affaiblir le dollar ne semblent pas si impressionnants. Il devrait trouver d’autres moyens pour remplir les objectifs géopolitiques du pays.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    Tags:
    Réserve fédérale américaine (Fed), dollar US, Donald Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik