Ecoutez Radio Sputnik
    la reconnaissance faciale

    La reconnaissance faciale arrive dans les magasins russes pour lutter contre le vol

    © Flickr/ Alexander Baxevanis
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    255
    S'abonner

    L'opérateur internet russe ER-Telecom a fait son entrée sur le marché des systèmes de reconnaissance faciale avec une solution pour lutter contre les vols dans les magasins du réseau Semia à Perm et dans sa région.

    Les technologies d'analyse vidéo intéressent également d'autres réseaux de vente au détail: M.Video-Eldorado et Leroy Merlin y voient des perspectives pour améliorer l'efficacité du commerce et interagir avec les acheteurs, écrit le quotidien Kommersant.

    La mise en place de tels systèmes doit tenir compte des risques en matière d'informations personnelles, ainsi que du fait que les individus soupçonnés de vol ne peuvent pas être interdits d'entrer au magasin, indiquent les avocats.

    Er-Telecom a lancé, dans 22 hypermarchés du réseau Semia à Perm et dans sa région, un système de 290 caméras à reconnaissance faciale basé sur l'intelligence artificielle (AI) et la vision par ordinateur afin de lutter contre les vols, a déclaré à Kommersant un représentant de l'opérateur.

    Outre les informations sur le nombre de visiteurs, leur âge et leur sexe, le système analyse l'activité du personnel et des acheteurs dans les zones de vente les plus populaires, recueille des informations en cas de vol dans le réseau commercial et sauvegarde les données visuelles des délinquants sous forme dépersonnalisée. En cas de visites répétées de contrevenants, le système les identifie et en avertit le service de sécurité par notification push.

    Cette solution n'implique aucune restriction pour la vie des personnes qui se sont retrouvées dans la base des acheteurs suspects. Ces derniers pourront entrer dans tous les magasins mais feront l'objet d'une surveillance rapprochée, a précisé Alexandre Joukov, directeur des produits pour les entreprises d'ER-Telecom.

    Ce système utilise la plateforme d'analyse vidéo Forpost de la compagnie Portal, implantée à Perm. D'après le site Kartoteka.ru, Portal appartient à 52,5% à son directeur Sergueï Levine, à 22,5% à Pavel Iakoutov et à 25% à la société Rubikon contrôlée par le président d'ER-Telecom Andreï Kouziaev. ER-Telecom  teste des solutions similaires sur d'autres sites du réseau Semia et mène des négociations avec d'autres grands réseaux, explique l'opérateur.

    Parmi les plus grandes compagnies russes sur le marché des technologies de reconnaissance faciale, on peut notamment citer VisionLabs, NtechLab et le Centre de technologies langagières (contrôlé par Sberbank).

    «Les technologies de VisionLabs sont utilisées depuis quelques années dans le commerce au détail, notamment dans des centres commerciaux», déclare Ilia Romanov, directeur commercial de la compagnie.

    L'algorithme de reconnaissance faciale de NtechLab est également utilisé dans le système d'analyse informatique Stop Sholifter de la société BIT, qui a été installé dans plus de 300 magasins de 14 réseaux de magasins à travers la Russie et inclut les individus qui se sont retrouvés sur liste noire suite à de multiples délits, précise le représentant de NtechLab. «Selon les revendeurs, l'utilisation de ce système permet au magasin d'économiser 2 à 3% du chiffre d'affaires annuel grâce à la détection des voleurs», affirme la société.

    D'autres avantages de la reconnaissance faciale 

    La reconnaissance faciale ne permet pas seulement aux magasins de lutter contre les vols, mais également d'accroître la fidélité des acheteurs de la marque grâce à des offres personnalisées, explique Andreï Khroulev, directeur du développement des systèmes biométriques du Centre de technologies langagières.

    Leroy Merlin voit également des perspectives d'intégration de la reconnaissance faciale dans les processus d'interaction avec le client.

    «L'utilisation se focalise sur la personnalisation du travail avec les consommateurs et l'amélioration de l'expérience des clients en simplifiant la procédure de paiement, la réception des produits et des services, le développement du programme de fidélité», explique Vladimir Sytchev, directeur des relations clients.

    M.Video-Eldorado considère également l'analyse vidéo comme un élément de l'approche globale du renforcement de l'efficacité de la vente au détail, a confirmé le représentant du groupe. Le réseau étudie les propositions de différents fournisseurs, ER-Telecom y compris, et prévoit plusieurs projets pilotes. Le X5 Retail Group a déclaré étudier pour l'instant le potentiel de cette technologie. Le réseau commercial Magnit n'a pas répondu à notre demande de commentaire.

    Les compagnies qui songent à la mise en place d'une telle technologie doivent tenir compte de la législation russe, qui protège les informations personnelles des citoyens, souligne Vladimir Sytchev. Il est admis d'utiliser les photos et les vidéos d'individus lorsqu'elles sont prises dans un lieu public ou lors d'une activité publique. Sachant que les photos et les enregistrements permettant, avec d'autres données, d'identifier une personne, passent dans la catégorie des données personnelles dont l'utilisation nécessite un accord, déclare l'avocate d'Amoulex Marina Filippova.

    En soi, le système de reconnaissance faciale n'enfreint pas les droits des consommateurs, selon l'avocate, mais sa mise en place pourrait entraîner des abus par les agents de sécurité si des visiteurs «suspects» sont expulsés d'un magasin, ce qui constituerait une «violation directe des droits des consommateurs».

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2019) (54)
    Tags:
    Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik